Kate Summerscale – L’affaire de Road Hill House

Kate Summerscale - L'affaire de Road Hill HouseQuatrième de couverture : Au cours de l’été 1860, un fait divers atroce bouleverse l’Angleterre, déclenchant à travers tout le pays une hystérie médiatique sans précédent. Qui a tué le jeune Saville Kent, trois ans, dernier-né d’une famille de respectables bourgeois de la campagne anglaise ? Parmi les membres de la famille, chacun semble coupable car chacun a quelque chose à cacher. Immédiatement, les journaux s’emparent de l’affaire, et l’enquête, menée par Jack Whicher, célèbre détective de Scotland Yard, dévoile à tout le pays l’intimité d’une famille au-dessus de tous soupçons. Récit d’un scandale, acte de naissance du pouvoir de la presse, mais aussi du roman policier anglais, L’Affaire de Road Hill House est avant tout une histoire aussi vraie que captivante…

Cette lecture fut pour moi assez éprouvante, non pas à cause de la forme du récit mais parce que cette histoire est vraiment sordide. Dès le départ, la disparition du petit Saville et la découverte de son corps m’ont choquée, quel être peut être assez ignoble pour mutiler ainsi un si petit corps ? Une fois que l’enquête commence, on comprend que le coupable est une personne qui habite Road Hill House. Membre de la famille ou personnel de maison ? J’ai échafaudé plusieurs théories au cours de ma lecture mais je n’ai jamais soupçonné la vérité…

Je dois avouer que j’ai trouvé l’ensemble de l’ouvrage un peu long mais il faut reconnaître que l’auteure a du effectuer un énorme travail de recherche et qu’elle retrace à merveille l’évolution de l’enquête dans un style documentaire sans jamais en rajouter.

Une lecture que j’ai trouvé très intéressante même si le fait de savoir qu’il s’agit d’une histoire vraie m’a quelque peu effrayée.

10/18, septembre 2009

Une lecture qui participe au mois anglais ainsi qu’au challenge victorien et au challenge A tous prix ! L’ouvrage a reçu le Samuel Johnson Prize for Non-Fiction en 2008.

 

Publicités
  1. La realite est parfois pire que la fiction. Je serais curieuse de lire ce livre (ca me fait penser a l’affaire du bebe Lindberg).

    • C’est parfois le cas en effet, à tel point qu’on a souvent du mal à y croire !

  2. Plus c’est sordide, plus j’aime. Dommage que ce soit une histoire vraie ceci dit.

  3. Il traîne dans ma PAL, à remonter pour les vacances donc…

  4. sordide en effet mais dès lors où c’est historique, c’est toujours un plus pour rentrer dans l’atmosphère de l’époque

  5. Je l’ai beaucoup aimé, malgré quelques longueurs, surtout dans la deuxième partie consacrée à l’enquête. Tu as raison de souligner que les faits relatés sont particulièrement atroces…

    • Pareil pour moi, il y a des longueurs mais en même temps, on a envie de comprendre !

  6. Bon je crois que je ne vais pas noter… Si tu dis que c’est sordide, ce n’est pas ce dont j’ai envie en ce moment…

  7. J’ai failli le prendre plusieurs fois à la médiathèque mais contrairement à Natiora je n’aime pas le sordide, je pense que je l’emprunterais un jour mais je crains comme toi tous les passages liés au meurtre du garçonnet et à ses mutilations (quelle horreur !!)

  8. J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre pour sa richesse documentaire et la manière dont elle liait ce crime aux mœurs victoriennes. L’assassinat de Saville est en effet sauvage et on a du mal à imaginer le coupable (ou les coupables…) réaliser une telle chose en raison de son âge et de sa vie après la prison.

  9. Impossible pour moi de lire ça en sachant qu’il s’agit d’une histoire vraie !

  10. J’ai un peu de mal avec les ouvrages documentaires que je trouve souvent trop touffus mais cette histoire m’intéresse énormément et il est dans ma wish-list depuis longtemps.

    • Il est effectivement assez dense donc la lecture n’est pas toujours fluide, mais je pense qu’il t’intéressera !

  11. Je l’ai dans ma PAL, en grand format, depuis sa sortie, je ne me suis toujours pas décidée à le lire, et pourtant, il m’attire!
    Bises

  12. J’ai fait aussi cette LC. L’enquête est passionnante et malgré l’horreur de la mort du petit garçon j’ai trouvé les recherches de l’auteur très intéressantes et riches.

    • Effectivement, le livre est intéressant, mais cette histoire me fait encore froid dans le dos, brrrr.

  13. J’ai peur du côté un peu trop sordide, mais je pense que je le lirai tout de même..

    • J’ai pris l’histoire très à cœur (surtout les premiers chapitres en fait) mais ça m’a plu !

  1. 28 juin 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :