Archive pour 9 juillet 2013

Katharina Hagena – Le goût des pépins de pomme

Katharina Hagena - Le goût des pépins de pommeÀ la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu’elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l’entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes.

J’ai profité d’un moment où mon état de fatigue ne me permettait pas de lire pour tenter enfin l’écoute de ce livre audio et je suis on ne peut plus satisfaite de l’expérience. Mes précédentes tentatives s’étaient soldées par des échecs car je me dissipe facilement et je n’avais encore jamais réussi à suivre l’histoire sans me mettre à penser à autre chose ou aller faire quelque chose dans une autre pièce de la maison. Quand je lis, s’il m’arrive de laisser mon esprit vagabonder, je peux toujours revenir quelques lignes en arrière et reprendre là où j’en étais ; il faut avouer que c’est un peu plus pénible de retrouver l’endroit exact où on a perdu le fil quand il s’agit d’un CD. Cependant, dans les bonnes conditions, je pense que c’est un format tout à fait sympathique, surtout si la voix du lecteur est agréable comme ce fût le cas ici avec Cachou Kirsch ! Je renouvellerai sans doute l’expérience si je trouve le calme nécessaire.

Mais revenons-en au roman lui-même. J’ai beaucoup aimé l’histoire de cette famille et les secrets qu’Iris découvre petit à petit. J’ai aussi particulièrement apprécié les descriptions de la maison et du jardin, en fermant les yeux, j’avais presque l’impression d’être allongée sous les pommiers ! Même si certains événements dans l’histoire de cette famille sont tragiques, le roman n’est pas dénué d’humour grâce à une Iris qui a, dirait-on, un don particulier pour se mettre dans des situations cocasses, surtout lorsqu’elle croise la route de Max, le petit frère d’une de ses amies d’enfance mais aussi celui qui est en charge du dossier de succession ! Ces passages apportent un peu de légèreté au milieu de toutes les révélations qui nous sont faites. Je ne veux pas dire pour autant que l’ambiance est pesante, c’est un roman que j’ai trouvé plein de poésie !

Une histoire magnifique que je conseille si vous aimez les sagas familiales avec un soupçon de romance !

Audiolib, novembre 2010