Archive pour 5 décembre 2013

WATAYA Risa – Trembler te va si bien

WATAYA Risa - Trembler te va si bienYoshika, vingt-six ans, est employée de bureau dans l’entreprise K.K. Maruei. Alors qu’elle commence à sortir avec un de ses collègues, elle se remémore le garçon dont elle était amoureuse au lycée et auquel elle n’a jamais avoué ses sentiments. Elle commence alors à s’interroger sur son avenir, doit-elle se résigner à passer sa vie avec un homme pour lequel elle ne ressent rien au risque de ne plus jamais connaître les émotions de son adolescence ?

J’avais beaucoup aimé les deux précédents romans de Wataya Risa, Install et Appel du pied (Prix Akutagawa 2003) et j’attendais depuis longtemps qu’un autre de ses ouvrages soit traduit en français.

A travers ce roman, qui pourrait de prime abord sembler un peu léger, Wataya Risa soulève de nombreuses questions que se posent les jeunes japonaises à notre époque. Dans une société où les vieilles traditions sont omniprésentes et où les façons de penser n’ont pas évolué aussi vite qu’en occident, Yoshika a soif d’indépendance. Elle est donc partagée entre « faire comme tout le monde » ou bien « poursuivre ses rêves ».

L’auteure nous amène également à nous interroger sur la place des femmes dans la société japonaise où la tendance dominante est quand même de rester à la maison et de s’occuper des enfants une fois qu’on a réussi à trouver un mari, qu’on en ait envie ou non.

Un roman qui m’a intéressée pour les thèmes abordés ; toutefois, le style est moins percutant que dans les deux romans que j’ai cité plus haut, c’est un peu dommage.

Philippe Picquier, septembre 2013

Du côté des challenges : Écrivains japonais chez moi.

Logo écrivains japonais_1