Joyce Carol Oates – Ce que j’ai oublié de te dire

Joyce Carol Oates - Ce que j'ai oublié de te direPrésentation de l’éditeur : C’est la dernière année de lycée pour Merissa et Nadia. Les deux filles ont plus que jamais besoin de leur meilleure amie, la singulière, l’étrange et abrupte Tink qui s’est suicidée six mois plus tôt. Chacune est seule avec des secrets qu’elles ne pouvaient partager qu’avec Tink. Des secrets inavouables qui ont mis en péril leur amitié, mais qui les ont également mises en danger. Tink aussi avait un secret, un secret très lourd mais jamais elle ne leur a confié son tourment… Comment continuer à vivre avec ses silences quand la seule personne qui vous comprenait est morte ?

Le roman est découpé en trois parties dont chacune se concentre sur une des jeunes filles. C’est d’abord avec Merissa que nous faisons connaissance, bonne élève, globalement appréciée, elle cache pourtant un malaise accentué par la disparition de son amie Tink, la seule à qui elle aurait pu se confier… Puis, vient la partie consacrée à Tink dans laquelle on espère comprendre la raison de son geste. Son comportement agressif en fait un personnage qu’on a du mal à apprécier mais qu’on finit par comprendre. Enfin, Nadia qui se sent rejetée par un père toujours absent et qui, n’ayant personne à qui se confier depuis la mort de Tink, développe une passion amoureuse pour l’un de ses professeurs…

La force de ce roman réside dans la façon qu’a Joyce Carol Oates de décrire les sentiments et d’exprimer les pensées de ces adolescentes qui ont perdu leurs repères. En plus du suicide de Tink, l’auteure met le doigt sur un certain nombre de problèmes tels que le manque de communication avec les parents et même des adultes en général et le sentiment d’être incompris, le poids du regard des autres, la pression sociale liée au choix d’une université, etc.

Ce que je reproche toutefois à ce roman est le manque de cohésion entre les trois parties ; outre l’amitié de trois filles, il n’y a pas vraiment de lien entre les histoires ni de conclusion satisfaisante. Il manque donc un petit quelque chose mais, prises individuellement, Merissa, Tink et Nadia ont toutes, à travers leur parcours, des choses à nous apprendre.

Ce que j’ai oublié de te dire n’est pas le livre le plus abouti de la romancière mais j’ai aimé les sujets traités.

Le roman sort aujourd’hui, vendredi 3 janvier 2014, en librairie. Je remercie les éditions Albin Michel pour l’envoi des épreuves.

Albin Michel, Wiz, janvier 2014

Du côté des challenges : Le challenge US chez Noctenbule ; Romancières américaines chez Miss G.

Publicités
    • chaplum2
    • 3 janvier 2014

    Je n’ai jamais lu de romans ado de JCO mais bon, j’ai déjà tellement à faire avec ses livres adultes !

    • eimelle
    • 3 janvier 2014

    Moi qui n’ai encore rien lu de cette auteure, lequelle me conseillerais-tu pour commencer?

    • C’est difficile de répondre, d’une part parce que je n’en ai pas lu tant que ça, d’autre part parce que selon les personnes les goûts divergent. Parmi mes coups de cœur de l’année figure « Les chutes », c’est à mon avis un de ses meilleurs.

        • eimelle
        • 4 janvier 2014

        Merci pour l’idée, je verrais ce qu’il y a dans les rayons de ma BM

  1. Bon à savoir qu’il y a un nouveau JCO en jeunesse !

  2. Ha mince pour les défauts… mais bon… j’ai quand même envie de le lire !! Et puis… C’est Oates quoi !! ^^

    • Oui, il manque un petit quelque chose pour ficeler le tout, mais comme tu dis, c’est Oates !

  3. J’avais emprunté ce livre à la bibliothèque, mais je n’avais pas eu le temps de le lire (des fois, j’ai les yeux plus gros que le ventre). Ton billet le rappelle à mon bon souvenir. Il faudra que je l’emprunte à nouveau. A ce que tu écris, JCO ne ménage pas les YA dans ce roman non plus.

  4. J’aimerais découvrir cet auteur :)

  5. Il ne faut pas commencer par ce livre alors :)

    • On peut, mais ce n’est pas le plus représentatif de son œuvre, notamment parce que c’est un roman YA.

  6. Je n’ai encore jamais lu de roman ado de Oates, il faudrait que je tente pour voir !

    • Oui essaye ! C’est plutôt réussi même si moins fouillé que ses romans adultes.

  7. Pour copier ton expression je vais le noter dans les « why not » ;)

  8. J’aime ton petit billet concis et clair !
    C’est un roman vraiment spécial !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :