John King – Skinheads

John King - SkinheadsPrésentation de l’éditeur : Crâne rasé et Doc Martens aux pieds, Terry English a fait les 400 coups dans le temps. OK, il n’était pas un ange mais avait des principes, comme tout vrai skin. Aujourd’hui, il gère une compagnie de taxis dont les chauffeurs sont tous d’anciens potes de biture et de baston. Élevé dans les valeurs skin, Lol, son fils, se cherche encore. Aujourd’hui skater punk, il pourrait bien rejoindre les hippies…

Si je me suis intéressée à ce livre, c’est parce que j’avais lu il y a quelques années son roman Human Punk, et que depuis j’avais envie de relire John King.

Ce roman nous permet de connaître les origines et les codes de ce que l’on appelle le mouvement skinhead, apparu à la fin des années 60. Il y a notamment beaucoup de références musicales qui, bien que ça ne soit pas du tout mon style de musique, se sont révélées instructives (reggae, ska…). N’étant pas tellement familière de la Grande-Bretagne, il y a par contre un certain nombre de références politiques ou culturelles qui m’ont échappé, c’est un peu dommage. Les passages qui parlent de football m’ont particulièrement ennuyée – et pourtant il y en a très peu – et m’ont confortée dans l’idée de ne pas lire le roman Football Factory du même auteur !

Mais revenons à nos moutons. On se rend compte qu’à l’origine, les skinheads « première génération » ne partageaient pas forcément les mêmes idées que les skinheads de maintenant même si cette appellation regroupait déjà un certain nombre de personnes des classes populaires prônant des valeurs nationalistes et souvent en désaccord avec l’establishment. Cela, John King le montre bien à travers ses trois générations de personnages que représentent Terry, son neveu Ray et enfin son fils adolescent Laurel (Lol pour les intimes). J’ai aimé constater cela à travers leurs histoires personnelles même si individuellement elles ne m’ont pas plus emballée que ça.

Un bon livre qui dresse un portrait réaliste et extrêmement bien documenté sur les diverses générations skinheads mais qui se conclue un peu trop rapidement.

Points, août 2013

Publicités
  1. J’avais aimé connaître les vraies origines du mouvement skinhead, mais les histoires personnelles de chacun m’ont tellement ennuyée que je ne suis pas parvenu à lire le roman jusqu’au bout. Je ne crois pas avoir raté grand chose au final.

    • Il n’y a que l’histoire de Ray qui ne m’a pas plu (mais je pense que c’est un peu fait exprès), globalement j’ai bien aimé. Mais c’est surtout l’aspect historique et culturel qui m’a intéressée.

  2. Ce livre a l’air très intéressant. Je ne connais pas vraiment le monde des skinhead. Je note le titre de ce livre pour peut-être le lire plus tard.

  3. Bon, je passerai mon tour, pas le temps de tout lire ;)

    • Sandrine
    • 20 janvier 2014

    Bonjour!
    Je passe régulièrement sur ce blog mais je n’y ai jamais laissé de commentaire…Aujourd’hui je me décide pour vous dire que Football Factory est vraiment un très bon livre, à ne pas laisser de côté à cause du foot. Moi-même je n’y connais rien et ça n’a pas gêné ma lecture. On y découvre des jeunes désoeuvrés qui pour passer le temps se trouvent une carrière de hooligans. Le foot n’est qu’un prétexte pour se défouler en tapant sur tout ce qui bouge.
    Voilà, bonne continuation et bonnes lectures,
    Sandrine

    • chaplum2
    • 21 janvier 2014

    Human punk me tente depuis très longtemps et je suis déçue qu’il ne soit jamais sorti en poche. Celui-ci par contre, ne m’intéresse pas trop.

  4. Plantes vertes arrosées !
    Passage ici… tout va bien.

  5. J’ai Football Factory dans ma PAL depuis une éternité, on me l’avait offert malgré mon aversion pour le foot, je ne suis pas prête de le sortir de ma PAL

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :