Archive pour 10 juillet 2014

YOSHIDA Shūichi – Le mauvais

YOSHIDA Shuichi - Le mauvaisQuatrième de couverture : Par une nuit de neige, une jeune femme est étranglée au col de Mitsuse. L’enquête policière, en cherchant à découvrir la vérité, fait surgir de l’ombre ceux qui l’ont connue, parents, amies, collègues, sans oublier les hommes qu’elles rencontrait, et dans la lumière où ils se tiennent tour à tour, les points de vue divergent, le blanc vire au noir, la victime perd son innocence. Peu à peu se dessinent les liens unissant ce petit monde qui gravitait autour d’elle, et c’est alors que le mauvais n’est plus celui qu’on croit… S’il est vrai que l’enquête, de révélations en retournements de situation, nous tient sans cesse en haleine, elle sait surtout nous troubler et nous émouvoir, en nous montrant ces êtres si vulnérables à travers leurs mensonges, capables de générosité et de passion malgré leurs petitesses, humainement nourris de bien et de mal.

J’ai particulièrement aimé la construction de ce roman du japonais YOSHIDA Shūichi. Les différentes parties : « Qui voulait-elle rencontrer ? », « Qui voulait-il rencontrer ? », « Qui a-t-il rencontré », « Qui a-t-elle rencontré » et enfin « Le mauvais que j’ai rencontré » font en sorte que le lecteur échafaude différentes hypothèses quant à l »identité de ce fameux 悪人 Akunin (Vilain, Mauvais). Ce découpage nous permet aussi de rentrer dans l’intimité des principaux protagonistes et d’observer leur façon de penser. Pour ma part, j’ai été bluffée par les conclusions de l’affaire !

Une troisième lecture qui confirme mon intérêt pour cet auteur dont j’avais déjà beaucoup aimé le roman Parade.

Picquier poche, avril 2014

Voir aussi :

Du côté des challenges : A tous prix chez Asphodèle, Prix Osaragi Jirō 2007

logo-challenge-c3a0-tous-prix-asphodèle