Archive pour 15 septembre 2014

John Irving – A moi seul bien des personnages

John Irving - A moi seul bien des personnagesQuatrième de couverture : Adolescent ardent et confus, Billy rêve de devenir écrivain. Des béguins secrets pour son beau-père ou ses camarades de classe le bouleversent. Comment lutter contre ces «erreurs d’aiguillage amoureux» ? Il tait aussi son attirance pour Miss Frost, bibliothécaire aux seins juvéniles qui l’initie au plaisir et à la littérature. Quand Billy renoncera-t-il à l’art de la dissimulation ?

Si, à première vue, les thèmes abordés m’intéressaient quelque peu, sur la longueur, j’ai trouvé les propos de l’auteur bien répétitifs.

Le début du roman m’a plu, les premières découvertes littéraires de Billy et ses premiers émois m’ont donné envie de voir comment il allait grandir. Cependant, la suite m’a un peu déçue ; j’ai eu l’impression de stagner en attendant désespérément qu’il se passe quelque chose de spécial mais la trame s’est révélée sans surprise.

J’avais découvert John Irving avec plaisir avec Le monde selon Garp mais cette seconde tentative n’a pas été à la hauteur de mes espérances ; j’espère que j’aurai plus de chance la prochaine fois !

Points, mai 2014

Du côté des challenges : Le mois américain chez Titine ; 1 pavé par mois chez Bianca (590 pages)

 

Publicités
Publicités