Jacques Martel – Bloody Marie

Jacques Martel - Bloody MarieQuatrième de couverture : La galaxie est entrée dans une nouvelle ère, celle de l’Essor. Les hommes et les femmes ont repris les voyages à travers l’espace, recréent ainsi les liens qui s’étaient rompus entre les planètes. Mais alors que les navires de commerce parcourent les nouvelles routes galactiques, d’autres profitent désormais de cette nouvelle prospérité : les pirates. Et l’une d’entre eux, Bloody Marie, est bien décidée à venger la mort de son père et ne pas se faire oublier en lançant son vaisseau le Long John pour un dernier raid.

J’aime assez le mélange des genres en général et le cocktail de piraterie et de space opera présent dans Bloody Marie avait tout pour me plaire.

La construction et la trame du récit sont intéressants, les interludes confèrent une dynamique à l’histoire de la pirate Bloody Marie et on se demande tout au long du récit qui peut bien être celui qui nous narre ses péripéties. Et même si j’avais une petite idée de la chute, j’ai été tout à fait satisfaite de la fin du livre !

Le roman est très bien documenté, j’ai même envie de dire qu’il y a presque trop de détails mais je trouve que cela montre aussi que l’auteur aime ce dont il parle. D’ailleurs, ce n’est pas pour autant que je me suis ennuyée car les scènes d’action sont nombreuses et animées ! Les références aux figures mythiques de la piraterie sont en tout cas nombreuses et même si ce ne sont pas des récits qui me passionnent en général, ici, Jacques Martel a réussi à m’y intéresser.

Un écrivain que je découvre avec Bloody Marie et dont je vais assurément retenir le nom.

Hélios, août 2014

Du côté des challenges : Un mot, des titres chez Calypso ; 1 pavé par mois chez Bianca (520 pages).

Publicités
  1. Ce n’est pas forcément un livre vers lequel j’irais spontanément, mais avec ta chronique tu m’as intrigué.
    Bonne journée.

    • Je suis contente d’avoir attiré ton attention sur ce livre. Bonne journée.

  2. Je passe mon tour, la SF n’étant pas ma tasse de thé…

  3. Il faudrait pourtant un jour que je tente. Mais j’ai tellement de livre qui me font les yeux doux…

  4. Comme Mlle Breizh, ce n’est pas forcément un genre vers lequel je serais allée mais ton billet pique ma curiosité

  5. Bonjour Adalana,
    Merci pour cette chronique qui donne envie de lire Bloody Marie.
    En espérant que mes autres textes (dans le domaine de la Fantasy Antique) vous plaisent également si vous avez l’occasion de les lire.
    Amicalement,
    Jacques Martel

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et peut-être à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :