Archive pour 29 octobre 2014

Lois Lowry – Le passeur (The Giver)

Lois Lowry - Le passeur (The Giver)Quatrième de couverture : Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n’existent pas. Les inégalités n’existent pas, la désobéissance et la révolte n’existent pas. L’harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop pigées, ainsi que les nouveau-nés inaptes sont  » élargis ». personne ne sait exactement ce que cela veut dire.

Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c’est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait continent était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux. quand l’oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jouas aura douze ans. Au cours d’une grande cérémonie, il se verra attribuer, connue tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu’il est unique. Un destin extraordinaire l’attend. Un destin qui peut le détruire.

Le passeur est un très bon roman jeunesse qui se lit avec plaisir. Le monde idéal qui est décrit semble parfait mais au fur et à mesure que Jonas reçoit l’apprentissage du « passeur », on se rend compte des problèmes que pose ce monde et la façon dont il est gouverné. Jonas est un personnage attachant et j’ai également beaucoup aimé la personnalité du passeur et la relation qui s’établit entre eux.

C’est donc un roman que j’ai beaucoup aimé, cependant, j’ai aussi trouvé qu’il ne poussait pas assez loin la réflexion dans certains cas, à mon avis il aurait mérité d’être un peu plus développé. C’est d’ailleurs ce qui a été fait dans le film (que j’ai déjà eu la chance de voir) ; il comble bien les manques que j’ai observé à la lecture.

Cela reste un très bon roman jeunesse qui mérite d’être lu et qui constitue une bonne introduction à la dystopie !

Je vous rappelle qu’en France le film sort aujourd’hui. Pour ma part, je l’ai trouvé assez réussi.

L’école des loisirs, octobre 2011

Les billets de la LC :

Logo_The Giver