José Carlos Somoza – L’Appât

José Carlos Somoza - L'AppâtQuatrième de couverture : Lever de rideau. Ici une bretelle noire glisse sur une peau diaphane, là des yeux mi-clos quémandent un improbable pardon : parure et posture. Elles charment et abusent les sens, elles disent qui est le maître. Si le grand ordonnateur de ce manichéisme visuel s’appelle Shakespeare, nous ne sommes pas sur les planches du théâtre du Globe mais dans le centre de formation ultramoderne de la police madrilène. Des instructeurs y décryptent les codes élisabéthains, qui placent la satisfaction du désir à l’épicentre de notre psyché. Les agents sont formés à la technique des « masques » : identifier en quelques secondes la nature du désir le plus profond du suspect pour provoquer en lui une overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister. On les appelle les « appâts », Diana Blanco est leur meilleur élément. Quand elle découvre que sa jeune sœur est aux prises avec l’insaisissable Spectateur qui terrifie la ville, elle mène une course contre la montre qui la conduit jusqu’à l’antre du monstre. C’est du moins ce qu’elle croit.

J’ai découvert José Carlos Somoza il y a une dizaine d’années avec Clara et la pénombre que j’avais adoré et je suis rarement déçue par cet écrivain. Toutefois, jusqu’à L’Appât, je n’avais pas retrouvé le côté à la fois dérangeant et fascinant qui m’avait tant interpellée à l’époque. Le concept-même d’appât sur lequel se base le roman est complètement hallucinant et même assez malsain. Je me demande toujours où l’auteur va chercher des idées aussi particulières, et en même temps, je ne suis pas sûre de vouloir connaître la réponse !

En terme d’intrigue, j’ai trouvé le scénario très bien ficelé, on ne s’attend pas aux derniers retournements de situation ce qui est pour moi la marque d’un thriller réussi !

Si vous ne connaissez pas cet auteur, je ne peux que vous encourager à le découvrir ! Et si vous n’êtes pas friands de ce genre d’ambiance, orientez-vous plutôt vers La caverne des idées.

Babel, octobre 2014

Du côté des challenges : 1 pavé par mois chez Bianca (531 pages)

Publicités
  1. C’était le premier livre que je découvrais de cet auteur et ce livre reste mon préféré de lui! :)

    • Je les ai presque tous lu et il n’y en a qu’un qui m’a déçue.

      • C’est lequel? J’avais été un peu déçue par la fin de La théorie des cordes…

    • Micmelo
    • 17 décembre 2014

    oh là là Bianca, tu me tentes méchamment !

    • Moi c’est Adalana, mais je suis contente de t’avoir tenté quand même ! ^^

  2. Tu tentes Bianca ;) je n’ai jamais lu cet auteur, pourquoi pas ? La couverture est très réussie…

  3. C’est le seul que je n’ai pas encore lu de cet auteur ! Shakespeare est alléchant !

  4. J’ai plusieurs romans de lui, mais je n’ai jamais tenté le coup… Donc, on va y aller avec La caverne des idées!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :