Archive pour 3 février 2015

Regine Sondermann – Édith, Reine des Saxons

Regine Sondermann - Édith, Reine des SaxonsQuatrième de couverture : « Vous voulez m’aimer, mais vous ne me connaissez pas ». C’est par ces mots que la Reine Édith commence son récit, qu’elle nous adresse aujourd’hui la parole, à plus de mille ans de distance. L’auteur magdebourgeoise, Regine Sondermann transporte le lecteur dans un Moyen-Âge encore jeune, aux côtés d’une femme, dont on ne connaissait jusqu’à présent que peu de choses. Elle mourut à trente-six ans et fut enterrée dans la cathédrale de Magdebourg où ses ossements ont été retrouvés dans un petit cercueil de plomb, en l’an 2010. L’auteur a trouvé dans les sources historiques, les livres d’histoire et ses entretiens avec archéologues et historiens de petits morceaux de cette courte vie, qu’elle a patiemment assemblés et remis en place, comme un bol ancien brisé il y a très longtemps. Lire l’histoire d’Édith et de sa famille, c’est voyager dans des contrées inconnues, qui nous paraissent si proches, et se trouvent pourtant infiniment loin, c’est découvrir des mœurs tantôt archaïques, tantôt cruelles et la croyance profonde guidant et réconfortant nos ancêtres, livrés impuissants aux guerres, famines et maladies.

Le Moyen-Âge est loin d’être ma période historique préférée, pourtant je n’ai eu aucun mal à me passionner pour l’histoire d’Édith. Le fait que le récit soit écrit à la première personne y a sans doute été pour beaucoup car il m’a permis de rapidement m’attacher au personnage.

Édith est une jeune femme intelligente, cultivée qui va devoir à épouser un roi étranger en vue de conclure une alliance. Une pratique tout à fait courante à l’époque ce qui ne la rend pas moins traumatisante pour ce jeunes filles. Le récit nous montre combien il a été difficile pour elle d’être à la fois une femme et une étrangère dans un pays aux mœurs différentes de celles dans lesquelles elle a été élevée.

Une biographie romancée tout à fait passionnante et instructive que je vous encourage à lire même si la période du Moyen-Âge ne vous séduit pas forcément.