Archive pour avril 2015

Marathon de lecture du muguet chez Elora

A l’occasion du week-end prolongé du 1er mai, Elora organise un marathon de lecture du 30 avril (19h) au 3 mai (minuit).

OLYMPUS DIGITAL CAMERAElora n’impose aucune règle, chacun est donc libre d’organiser son emploi du temps de lecture comme il l’entend, ce qui m’arrange, compte tenu notamment du décalage horaire France/Japon. Pour ma part, je vais essayer de lire un maximum au cours de ces 3 jours mais sans m’imposer de contraintes particulières car ici, c’est toujours bébé qui gère le planning ^^

Vous avez d’ailleurs sans doute remarqué que je n’ai pas écrit beaucoup sur le blog ces derniers temps, et pourtant j’ai beaucoup lu ! Ne vous inquiétez pas, ça va revenir, j’ai juste besoin de retrouver mon rythme.

Quoi qu’il en soit, je compte sur vous pour venir m’encourager le week-end prochain !

Si vous souhaitez participer, suivez le lien !

OGAWA Ito – Le restaurant de l’amour retrouvé

OGAWA Ito - Le restaurant de l'amour retrouvéQuatrième de couverture : Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière. Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies.

Voici un roman vers lequel je ne me serais pas tournée spontanément sans tous les avis positifs que j’ai pu lire depuis sa sortie. Bien que l’on soit loin du coup de cœur, je dois admettre que ce premier roman d’Ito OGAWA a de quoi charmer les lecteurs. J’ai notamment beaucoup aimé l’idée de Rinco de préparer des plats uniques adaptés à chaque client et sa fine analyse des sentiments d’autrui, qu’ils lui soient proches ou non.

Roman poétique aux multiples saveurs, Le restaurant de l’amour retrouvé apporte une surprenante bouffée de fraîcheur et d’espoir. Une agréable surprise.

Piquier poche, janvier 2015

Du côté des challenges : Écrivains japonais d’hier et d’aujourd’hui chez moi.

Logo challenge écrivains japonais

Jennifer Brown – Tornade

Jennifer Brown - TornadeQuatrième de couverture : C’est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite sœur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner. Quand sa vie bascule en quelques secondes : une tornade d’une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. C’est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Réfugiée au sous-sol, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre…

Ce qui m’a frappée de prime abord dans ce roman, c’est le réalisme avec lequel la catastrophe est racontée. L’auteure réussit à faire monter la tension avec brio jusqu’au point culminant de la tornade et je peux vous garantir que le début de ce roman ne vous laissera pas indifférent.

Et puis, il y a l’après-tornade, le soulagement de s’en être sortie, très vite rattrapé par l’angoisse de ne pas retrouver les gens qu’on aime. L’auteure met le doigt sur les conséquences d’une telle tragédie avec beaucoup de justesse.

J’ai été, dans un premier temps, un peu plus sceptique sur la suite du roman et sur les réactions de certains personnages mais on comprend cependant que certaines sont la conséquence de faits n’ayant rien à voir avec la tornade et j’ai finalement réussi à apprécier le roman dans son ensemble.

Tornade est un roman prenant et émouvant que je recommande sans hésitation.

Jennifer Brown est également l’auteure de Hate List que j’ai, du coup, très envie de lire !

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte.

Albin Michel, Wiz, avril 2015