Archive pour juillet 2015

Marathon de lecture d’été à thème

Konnichiwa!

Je me suis inscrite au marathon de lecture d’été à thème organisé par Arieste pour lequel j’ai choisi le thème SF & Fantasy.

Marathon de lecture d'été 2015Il est 14h passé, heure locale (Japon) et je profite de la sieste de bébé pour attaquer mon marathon de lecture à la page 197 de La république des voleurs de Scott Lynch.

MDLété 2015

La sieste a été courte, je n’ai réussi à lire qu’une cinquantaine de pages cet après-midi. Je m’y remets ce soir, en espérant bien avancer, d’autant que j’aime vraiment beaucoup ce troisième tome des Salauds Gentilshommes !

Bonjour à tous,

Hier soir, je me suis salement endormie sur le canapé après une cinquantaine de pages… Je reprend donc ma lecture ; objectif : au moins 50 pages de plus !

Je suis visiblement programmée pour lire un maximum de 50 pages d’affilées car c’est une fois de plus mon bilan de l’après-midi.

Je vais tenter 50 pages supplémentaires avant de m’endormir ! A demain matin pour le résultat ! :D

Le bilan

Hier soir, j’ai finalement lu 85 pages, de la folie !!! J’ai donc lu pendant ce marathon un total de 240 pages.

C’est indéniablement mon pire résultat pour un marathon de lecture. Il est vrai que j’avais hésité à m’inscrire parce que je suis fatiguée et que j’ai des tonnes de choses à préparer pour notre départ en vacances. Je m’étais dit que le marathon allait me motiver à lire mais cela n’a pas été le cas. Moralité : la fatigue et le stress ne sont pas de bons compagnons de lecture !

Merci à Arieste pour l’organisation !

Marathon de lecture d'été 2015

Jenny Han – L’été devant nous

Jenny Han - L'été devant nousL’été devant nous est le troisième et dernier opus de la trilogie Summer de Jenny Han. Difficile de ne pas révéler des moments-clés de l’intrigue quand on parle du troisième tome d’une série, je vais toutefois essayer de ne pas trop en dire.

Au début de la série, Belly est amoureuse de Conrad, l’un des deux frères avec qui elle passe tous ses étés depuis sa plus tendre enfance. Mais n’est pas justement cela, un amour d’enfance ? N’est-elle pas finalement plus proche de Jeremiah, le plus jeune des frères Fisher ?

3 ans plus tard, Belly a fait son choix, elle en est convaincue. Et bien moi pas ! J’aurais choisi l’autre ! Alors évidemment, je sentais que les évènements de ce dernier tome allait nous mener vers un dénouement qui n’allait pas me plaire, le prologue est d’ailleurs, à mon avis, fait pour qu’on imagine le contraire de ce qui va se passer.

Au final, j’ai lu ce roman quasiment d’une traite espérant un dénouement satisfaisant mais je dois dire que je l’ai moins aimé que les deux précédents volumes. D’une part, parce que Belly m’a énervée, d’autre part, parce que je n’ai pas retrouvé l’émotion qui était présente grâce au personnage de Susannah.

Je suis contente d’avoir terminé la série et je suis plutôt satisfaite du dénouement mais je trouve que c’est le tome le moins réussi de la trilogie.

Le livre de poche jeunesse, juin 2015

Du côté des challenges : Un mot, des titres chez Calypso.

Un-mot-des-titres

Jérôme Noirez – Desolation Road

Jérôme Noirez - Desolation RoadQuatrième de couverture : Dans le quartier des femmes de la prison de San Quentin, une jeune fille de dix-sept ans attend le jour de son exécution. Elle s’appelle June, a une bouille d’ange, parle avec maladresse et timidité. Elle raconte ce qui l’a menée là, sur la desolation road, la route de la désolation qu’on emprunte un jour et qu’on ne peut plus jamais quitter : une passion absolue, déchirante pour un garçon nommé David, une histoire d’amour ponctuée par le vol, le kidnapping et le meurtre à travers la Californie de la Grande Dépression, en compagnie des parias, des criminels et des fantômes.

Ce roman, j’avais moyennement envie de le lire. La quatrième de couverture fait penser au tristement célèbre couple formé par Bonnie Parker et Clyde Barrow ou à des films comme Natural Born Killers, j’avais donc un peu peur du déjà-vu. Pourquoi je me suis finalement laissée tenter ? Parce que c’est un roman de Jérôme Noirez bien sûr !

Et je ne l’ai pas regretté, parce que, quel que soit le sujet, cet écrivain sait rendre l’histoire intéressante. Dès les premières pages, j’ai accroché, notamment grâce à la façon dont on rencontre June à travers les yeux du journaliste qui vient l’interviewer. Par ailleurs, Desolation Road nous donne un très bon aperçu de cette période historique aux États-Unis.

Alors non, l’histoire n’est pas nouvelle, mais elle est tellement bien racontée qu’il n’y a pas de raison de s’en priver !

GSE poche, mai 2015

RAT A Week – Le défi des 3000 pages – Billet de suivi

Marjorie du blog Chroniques littéraires organise un marathon de lecture spécial d’une durée d’une semaine avec pour objectif de lire 3000 pages ! (pour vous inscrire cliquez sur le lien ci-dessus)

Si ce RAT avait été organisé il y a un an et demi, avant la naissance de ma fille, je pense que j’aurais pu atteindre cet objectif les doigts dans le nez, maintenant, je n’en suis pas du tout certaine, mais je vais tenter de relever le défi !

Je n’ai pas préparé de PAL, je piocherai mes lectures au gré de mes envies !

Lundi 6 juillet

Pour commencer, je file continuer ma lecture en cours, Hell’s Angels de Hunter S. Thompson, je commence donc ce défi à la page 218.

Hunter S. Thompson - Hell's AngelsA tout à l’heure pour vous dire où j’en suis !

21:00 heure locale. Pendant la sieste de bébé, j’ai réussi à terminer Hell’s Angels, j’en suis donc à un total de 167 pages lues pour l’instant.

Vous ne le savez peut-être pas mais en ce moment au Japon, c’est la saison des pluies. Malgré des températures déjà élevées, j’attends le retour du beau temps avec impatience car la grisaille me déprime. J’ai donc choisi une lecture estivale en espérant ainsi chasser les nuages : L’été devant nous de Jenny Han. Je vais de ce pas le commencer.

Jenny Han - L'été devant nousA demain matin !

08:00 (GMT +9) : J’ai lu 201 pages de L’été devant nous avant d’être rattrapée par le sommeil, pas si mal pour une première journée !

Bilan 1er jour : 167 + 201 = 368 pages

Mardi 7 juillet

Dehors, il fait toujours gris et il pleut par intermittence. J’ai terminé L’été devant nous, une très chouette lecture mais ça n’a pas fait apparaître le soleil !

Prochaine lecture, La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon parce que c’est un titre qui m’intrigue depuis longtemps.

Lola Lafon - La petite communiste qui ne souriait jamais

Prochain update dans la soirée. A plus !

21:00 : Je me suis arrêtée, cet après-midi, à la page 101 de La petite communiste qui ne souriait jamais. C’est une lecture intéressante, j’y retourne de suite ! A demain matin pour le bilan de la journée :-)

08:20 : Ohayo goazaimasu! Bilan de la soirée, je me suis arrêtée à la page 256, j’aurais aimé le finir mais je tombais de fatigue.

Bilan 2ème jour : 134 + 256 = 390 pages

Mercredi 8 juillet

J’ai terminé La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon. Je vais continuer avec un roman finlandais : Les mille et une gaffes de l’ange Ariel Auvinen d’Arto Paasilinna.

Arto Paasilinna - Les mille et une gaffes de l'ange Ariel Auvinen

Je reviens vous en parler dans la soirée.

J’ai terminé le roman de Paasilinna avec lequel je me suis bien amusée !

Bilan 3ème jour : 54 + 228 = 282 pages

Jeudi 9 juillet

Ici au Japon, il est bientôt 15h et dehors il fait toujours gris. J’ai commencé Max de Sarah Cohen-Scali. Ça me plait mais ça fait froid dans le dos !

Quatrième jour - RATaWeek

A tout à l’heure !

Pas eu beaucoup de temps pour lire, seulement 102 pages pour ce quatrième jour de marathon.

Bilan 4ème jour : 102 pages

Vendredi 10 juillet

Je vais donc continuer ma lecture de Max de Sarah Cohen-Scali, je vous tiens au courant de mon avancée !

15h30, le soleil est revenu, la saison des pluies semble terminée ! Et moi, j’ai fini Max, vraiment très bien, j’ai hâte de vous en parler.

Prochaine lecture : Docteur Sleep de Stephen King !

Bilan 5ème jour : 373 + 87 = 460 pages

J’en suis donc à un total de 1602/3000 !

Samedi 11 juillet

J’ai bien avancé dans ma lecture de Docteur Sleep aujourd’hui, et je suis sortie profiter du soleil !

Bilan 6ème jour : 563 pages

Dimanche 12 juillet

Ohayo gozaimasu! Ca me semble compromis pour les 3000 pages, mais ça ne va pas m’empêcher d’essayer ! Objectif n°1, terminer le roman de Stephen King, il me reste une centaine de pages.

Stephen King - Docteur Sleep

A plus tard !

18h45 : J’ai rapidement terminé Docteur Sleep ce matin. J’ai ensuite enchainé avec le deuxième tome de la trilogie Le puits des mémoires de Gabriel Katz, Le fils de la lune. Je veux la suite !!!

Gabriel Katz - Le fils de la lune

Je vais continuer avec un roman jeunesse, Mon mai 68 d’Aline Méchin.

Mon mai 68

22h30 : J’attaque ma dernière lecture, La grotte d’Emmanuelle Delafraye, 108 pages qui devraient me permettre de dépasser la barre des 3000 pages !

La grotte

Bilan 7ème jour : 107 + 441 + 188 + 108 = 844 pages

Bilan final

J’ai lu un total de 3018 pages ! 8 livres différents, ma PAL a bien baissé du coup ! (Elle n’en reste pas moins énorme hein, on se comprend).

11743001_850841304992275_4220327434558776805_n

Merci Marjorie pour l’organisation, une expérience à renouveler !

S.E. Hinton – Outsiders

S.E. Hinton - OutsidersL’histoire se déroule à Tulsa dans l’Oklahoma en 1966. Ponyboy Curtis a quatorze ans, il vit avec ses deux frères aînés, et c’est un Greaser, une sorte de blouson noir aux cheveux gominés. Une rixe avec des Socs (bande rivale composée de jeunes issus de milieux plus favorisés), à l’issue dramatique va chambouler son quotidien.

De prime abord, le synopsis ne semble pas très original et, même si j’étais curieuse de le lire, je ne m’attendais pas à grand chose. Ce roman s’est finalement avéré une bonne surprise, d’une part, parce que le dénouement s’est révélé différent de ce à quoi je m’attendais, d’autre part, par sa qualité littéraire.

S.E. Hinton a écrit ce livre à l’âge de seize ans après avoir observé de nombreuses inégalités sociales autour d’elle et les réflexions qu’elle apporte à travers ses personnages sonnent on ne peut plus vraies. Les dialogues entre Ponyboy, le Greaser, et Cherry, la Soc, en sont le parfait exemple et m’ont particulièrement touchée.

Outsiders est un roman d’apprentissage très réussi, je le recommande vivement.

Le roman a été adapté sur grand écran en 1983 par Francis Ford Coppola avec Matt Dillon, C. Thomas Reilly, Patrick Swayze, Rob Lowe, Tom Cruise ou encore Emilio Estevez (rien que ça !). Je ne vais sans doute pas tarder à le regarder en espérant qu’il soit aussi bon que le livre !

Le Livre de poche, avril 1984