Graham Joyce – Les limites de l’enchantement

Maman Cullen n’est pas la vraie mère de Fern mais c’est elle qui l’a élevée et lui a transmis son savoir de sage-femme et de guérisseuse. Entre l’arrivée de hippies dans la ferme voisine et l’hospitalisation de Maman Cullen, Fern va devoir apprendre à faire face au monde extérieur. En plein cœur des années 60, la jeune femme se retrouve donc coincée entre les traditions ancestrales et les changements d’un monde qui se modernise.

enchantement

J’ai retrouvé dans ce roman ce qui m’avait plu dans Lignes de vie, à savoir une histoire ancrée dans la réalité relevée d’un soupçon de fantastique. Les limites de l’enchantement est un beau roman sur une jeune fille un peu perdue dans un monde en transition. Je n’ai pas autant aimé que ma précédente lecture de Graham Joyce mais il est certain que je vais continuer ma découverte de cet auteur.

Folio SF, octobre 2015

Publicités
  1. Graham Joyce c’est un auteur que je veux découvrir depuis un bout. Je ne l’ai encore jamais lu.
    Elle est belle ta photo en passant! :D

    • Je te souhaite une bonne découverte. Pour ma part, je suis enchantée par son écriture.
      Merci :)

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :