Archive for the ‘ Bit-lit ’ Category

Karen Marie Moning – Burned

Je n’avais pas autant aimé Iced que les précédents tomes de la série Fever à cause du personnage de Dani, j’ai donc été ravie de voir que dans Burned, la narration est faite du point de vue de différents personnages.

KMM - Burned

J’ai retrouvé l’univers de Fever avec beaucoup de plaisir, ce qui n’était pas gagné quand j’ai commencé cette série car en général je n’aime pas les univers qui mettent en scène des faes. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas d’explication ; donnez-moi des vampires, des loups-garous, des métamorphes, je marche, les faes, non, sauf sous la plume de Karen Marie Moning.

Même si ma lecture du précédent tome remontait à pas mal de temps, je me suis vite remise dans le bain et j’ai été ravie de retrouver les protagonistes de la série. L’apparition du personnage de Jaina est intéressante, je salue une fois de plus l’imagination de l’auteure qui trouve toujours le moyen de surprendre les lecteurs.

Burned a pleinement satisfait mes attentes, je n’ai qu’une chose à dire, vivement la suite !

J’ai lu, janvier 2016

Karen Marie Moning – Iced

Karen Marie Moning - IcedÇa y est, enfin, j’ai lu Iced, roman situé dans le même univers que la série Fever mettant en scène MacKayla Lane avec cette fois, dans le rôle principal, Dani « Mega » O’Malley !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire au cas où vous n’auriez pas lu les précédents romans de Karen Marie Moning (ce que je vous encourage à faire tout de suite si vous êtes dans ce cas !).

Évidemment, j’ai retrouvé cet univers avec un immense plaisir même si j’ai eu un peu de mal à me souvenir de tous les évènements précédents.

Pourtant, je dois avouer que j’ai moins aimé que les romans de la série Fever à cause du sale caractère de l’héroïne. Dani est une fille de 14 ans qui sait se débrouiller toute seule, d’accord, mais là où ça ne colle pas pour moi, c’est qu’à force de dire qu’elle n’est pas une gamine, j’aurais aimé que son comportement soit en adéquation, d’une part, et qu’elle ne se serve pas de cet argument à tort et à travers, d’autre part. Mais c’est un personnage qui a du potentiel – aussi gros que son ego ! – donc j’attends beaucoup du prochain tome et espère qu’elle gagnera un peu en maturité.

Ceci mis à part, j’ai aimé tout le reste. Le scénario et l’imagination de KMM, être  surprise, les personnages masculins, Ryodan, Christian MacKeltar, et même Dancer à un certain point. Ils ont tous les trois une certaine ambiguïté qui les rends attirants mais qui fait qu’on s’en méfie constamment.

Même si j’ai un peu moins aimé le personage de Dani que celui de Mac, j’attends avec impatience la suite car il y a des tonnes de questions que je me pose et auxquelles j’aimerais avoir les réponses !

J’ai lu, octobre 2013

Charlaine Harris – La reine des vampires

Charlaine Harris - La reine des vampiresLorsque Calypso a annoncé le mot de cette dix-neuvième session de son challenge Un mot, des titres – à savoir le mot Reine – je me suis dit que c’était l’occasion de sortir le sixième tome de La communauté du Sud qui trainait dans ma PAL depuis un bail.

Dans le genre, j’avais plutôt apprécié les débuts de la série ; j’avais même réussi à passer outre la stupidité de Sookie ! Mais au bout du sixième tome, quand même, elle a fini par m’énerver… On dirait qu’elle n’a tiré aucune leçon de ses expériences passées ! Il n’empêche que ça se lit bien et qu’on a pas conscience de tourner les pages, c’est donc que la formule fonctionne !

Ayant aussi suivi la série TV True Blood, je ne peux m’empêcher de constater que l’intrigue est beaucoup plus lente dans les livres mais je trouve que les scénaristes ont su garder les éléments les plus intéressants pour faire avancer l’histoire.

Cette série constitue un bon divertissement et je pense continuer à la lire à l’occasion, même si je n’ai pas une envie incontrôlable de me jeter sur la suite, car je passe toujours un bon moment !

J’ai lu, octobre 2009

Un-mot-des-titres

J.R. Ward – L’amant révélé (Lover Revealed)

J.R. Ward - L'amant révéléCe quatrième tome est consacré à Butch, l’ex-flic humain qui vit maintenant avec les membres de la confrérie. Au début de cette nouvelle aventure, il est enlevé par les éradiqueurs mais, après avoir subi les pires tortures, l’Oméga le laisse finalement repartir, non sans lui avoir inoculé le « Mal à l’état pur » (cette scène est absolument écœurante, âmes sensibles s’abstenir). Après que son ami Viszs l’ait retrouvé, Butch est hospitalisé dans le clinique d’Havers où Marissa ne va pas tarder à venir à son chevet. Ne serait-ce pas l’occasion pour eux de réparer quelques malentendus ?

C’est un tome qui fut pour moi plein de bonnes surprises même si ce n’est pas celui que j’ai préféré jusqu’à maintenant. Par contre, c’est sans doute celui où les scènes osées m’ont le plus fait rire du fait de l’inexpérience de Marissa, ses questions, ses réactions, j’ai vraiment trouvé ça drôle, et énervant un peu aussi parce qu’on retombe dans le cliché de la vierge effarouchée, mais je me dis que c’est un passage obligé dans ce genre de littérature !

Quoi qu’il en soit, ce qui m’a le plus interpellée dans ce quatrième tome, c’est tout de même la relation entre Butch et Viszs qui comporte une certaine ambiguïté, j’ai envie d’en savoir plus sur ce dernier maintenant ! Ça tombe bien, il me semble que le prochain tome lui est consacré (corrigez-moi si je me trompe les filles !).

J’ai une nouvelle fois passé un bon moment avec la Confrérie de la Dague Noire ; le personnage de Butch se révèle plutôt intéressant et je suis contente de la tournure que prennent les évènements à la fin du volume, me voilà définitivement convertie à cette série !

Milady, décembre 2010

(Cliquez sur le logo pour les détails sur ce rendez-vous)

Charlaine Harris – La morsure de la panthère

Charlaine Harris - La morsure de la panthèreJe vais essayer de ne pas trop spoiler pour ceux qui n’auraient pas lu ce cinquième tome mais il faut quand même que je vous parle un peu de l’ambiance qui règne à Bon Temps au début de ce volume.

Plusieurs personnes, dont le patron de Sookie, Sam Merlotte, se sont faites tirer dessus. Pour le moment, l’enquête piétine ; la police n’a aucune piste. il faut dire qu’il leur manque une information de taille : toutes les personnes qui ont été attaquées sont des changelings…

Autant vous le dire d’emblée, ce cinquième tome n’est pas mon préféré, loin de là ! Pourtant, en le commençant, je me disais que j’allais peut-être enfin pouvoir lire sans l’influence de la série TV et ça me faisait plutôt plaisir. Malheureusement pour moi, il est surtout question ici des changelings et des loups-garous et je n’ai pas eu ma dose de vampires (qui a dit Eric ?), à peine un échantillon !

Je suis donc un petit peu déçue et j’espère que la suite de l’intrigue se focalisera un peu plus sur les vampires. Remarquez, avec un titre comme La Reine des vampires, j’ai bon espoir !

J’ai lu, octobre 2009

La lecture de ces cinq premiers tomes m’auront en tout cas aidée à patienter jusqu’au début de la saison 5 de la série TV dont le premier épisode sera diffusé le 10 juin aux USA sur la chaîne HBO.

True Blood Season 5 Jessica poster

Charlaine Harris – La communauté du sud #3 & 4

Mortel corps à corps

Charlaine Harris - Mortel corps à corpsEn passant chez Bill après le boulot, Sookie le trouve en train de travailler sur son ordinateur et peu réceptif à ses avances. Peu après, il lui annonce alors qu’il va devoir quitter Bon Temps pendant un moment afin de remplir une mission qui lui a été confiée par la Reine de Louisiane.

Quelques jours plus tard, Eric lui apprend que Bill est porté disparu, il lui demande alors de se rendre à Jackson avec Leonard Herveaux, viril et charmant loup-garou, afin de voir si elle peut apprendre quelque chose grâce à son pouvoir de télépathie.

Une fois encore, on retrouve les grandes lignes de la saison 3 de la série TV avec toujours quelques petites différences concernant les personnages. Ayant vu et aimé la série, il m’est absolument impossible de ne pas comparer les deux et si je trouve que les romans se lisent agréablement, les rebondissements sont tout de même bien moins nombreux et il y a un peu moins de suspens. Ça ne m’a pas empêchée de me jeter sur le tome 4 dès que je l’ai terminé !

J’ai lu, septembre 2009

Les sorcières de Shreveport

Charlaine Harris - Les sorcières de ShreveportEn rentrant de Chez Merlotte la nuit de la Saint Sylvestre, Sookie aperçoit une silhouette uniquement vêtue d’un short en train de courir sur le bord de la route. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle reconnaît Eric Northman et qu’elle se rend compte que celui-ci a complètement perdu la mémoire !

Ce quatrième tome est probablement celui que j’ai préféré jusqu’à maintenant, sans doute parce que l’enchaînement des évènements s’éloigne assez de ce que j’ai vu à l’écran pour que je ressente vraiment le suspens. Et puis, ne nous voilons pas la face, c’est aussi en grande partie grâce à certaines scènes entre Sookie et Eric, que voulez-vous, je suis complètement sous le charme du vampire viking !

J’ai hésité à lire la suite car j’avais peur que cela gâche l’intrigue de la série TV dont la cinquième saison sera diffusée prochainement, mais puisque les copines m’ont assuré qu’il n’en serait rien, je sens que je vais l’attaquer bientôt !

J’ai lu, septembre 2009

Charlaine Harris – La Communauté du Sud #1 & 2

Quand le danger rôde

Charlaine Harris - Quand le danger rôdeAlors que j’attends avec beaucoup d’impatience la saison 5 de la série TV True Blood, j’ai eu envie de jeter un œil aux romans à partir desquels la série a été créée. Quand le danger rôde est donc le premier tome de la saga consacrée à Sookie Stackhouse.

Sookie Stackhouse est serveuse dans le bar/restaurant de Sam, Chez Merlotte. C’est une jolie fille dont la vie amoureuse est pourtant désertique, tout le monde à Bon Temps la prend pour une cinglée parce qu’elle peut lire dans les pensées. C’est alors que Bill Compton, un vampire, vient s’installer à une de ses tables, et là, c’est pour elle le déclic, elle ne peut pas entendre ses pensées ! Ce qu’elle entend en revanche, ce sont celles du couple de trafiquants qui se sont mis en tête de saigner « son » vampire, et elle est prête à tout pour les en empêcher !

Pas de grosses surprises dans ce premier tome car la série est restée assez fidèle (ce qui n’est pas forcément le cas par la suite, il me semble). Bizarrement, je trouve Sookie moins bête que dans la série, elle ne m’énerve pas tant que ça, pire, elle me fait même rire ! Ceci dit, je ne sais pas si ce serait le cas si je n’avais pas regardé la série auparavant.

Il y a tout de même une différence de taille par rapport à la série TV, le personnage de Tara n’est pas présent dans le premier tome ! En fait, il y a pas mal de personnages qui ont beaucoup moins d’importance que dans True Blood, mais en fait, tant qu’il y a Eric Northman, ça ne me dérange pas beaucoup !

J’ai lu, août 2009

Disparition à Dallas

Charlaine Harris - Disparition à DallasA partir de ce deuxième tome, on note déjà de sérieuses différences avec la série TV. Je ne vais pas les détailler au cas où vous n’auriez pas regardé la série mais je peux vous dire que j’ai été sacrément surprise par certains évènements !

A part ça, on retrouve quand même une trame principale identique lorsque Eric Northman envoie Bill et Sookie effectuer une mission qui requiert le pouvoir de cette dernière. Dans le même temps, à Bon Temps, Andy Bellefleur cherche à établir la vérité sur un meurtre qui le concerne de façon assez directe, le cadavre a été retrouvé dans sa voiture !

Globalement, il y a tout de même moins de rebondissements dans le livre mais j’ai quand même plaisir à retrouver les personnages ! J’ai tout de même une préférence pour la partie qui se passe à Dallas, l’autre partie m’a moins intéressée, ce qui était déjà le cas dans la série.

En tout cas, même s’il m’est difficile de me détacher de ce que j’ai vu à la télé et de faire des comparaisons à tout bout de champ, la série se lit bien et offre de bons moments de détente.

J’ai lu, août 2009

J.R. Ward – L’amant furieux (Lover Awakened)

J.R. Ward - L'amant furieuxA la fin du tome précédent, Bella avait été enlevée par les éradiqueurs, ce qui avait mis Zadiste très très en colère. Au sein de la confrérie, tous ont du mal à comprendre son attachement envers cette civile, lui qui est pourtant réputé pour se foutre de tout et pour se servir des femmes. Ce comportement s’explique cependant lorsqu’on comprend comment il a été traité lorsqu’il était esclave de sang et j’ai trouvé particulièrement intéressants les flashbacks qui relate cette période de sa vie. Quoi qu’il en soit, Bella a éveillé quelque chose en lui même si personne ne comprend pourquoi, il est donc prêt à tout pour la sauver lorsqu’on lui apprend qu’elle est toujours vivante.

Avant de commencer ce troisième volume, je pensais le trouver moins bien que les précédents, Zadiste n’étant pas mon personnage préféré, mais finalement je me suis laissée séduire par cette âme torturée.

J’ai trouvé qu’il y avait, dans ce tome, plus de surprises que dans les deux premiers, même si la trame reste globalement la même en ce qui concerne l’histoire d’amour. Bien que l’histoire se concentre tout particulièrement sur Zadiste et Bella, mon attention a été retenue par le personnage de John Matthew, jeune garçon proche de la transition, qui a été recueilli par Tohrment et Wellsie ; j’ai très envie de savoir comment ce personnage va évoluer. D’autre part, une révélation nous est faite concernant Vengheance, le frère de Bella et je dois dire que j’ai été vraiment surprise, je ne l’avais pas vu venir ! La série s’enrichit au fil des tomes.

Après trois tomes, je ne suis donc toujours pas lassée ; je lirai par conséquent, même si ce n’est pas dans l’immédiat, L’amant révélé, car j’ai vraiment envie de connaître les autres personnages.

Milady, août 2010

J.R. Ward – L’amant éternel (Lover Eternal)

J.R. Ward - L'amant éternelIl y a quelques jours, je découvrais La Confrérie de la Dague Noire et, contre toute attente, cela me plu. A tel point que je n’ai pas résisté longtemps avant d’ouvrir ce second tome consacré à Rhage !

Rhage ayant gravement contrarié la Vierge Scribe, il a été condamné à une malédiction de deux cents ans ; dès que ses envies et pulsions sont contrariées, il se transforme en une créature d’au moins deux mètres cinquante ressemblant à un dragon. Autant vous dire toute de suite qu’il ne faut pas l’énerver ! Ceci dit, c’est une capacité qui peut s’avérer utile face aux éradiqueurs, ne trouvez-vous pas ? Le problème, c’est que dans ces cas-là, il s’en prendrait tout aussi bien à ses amis qu’à ses ennemis (ça ne serait plus une malédiction, nous sommes bien d’accord).

Désormais, s’il n’évacuait pas régulièrement sa tension, il devenait une machine à tuer. Pour se soulager et recouvrer un certain équilibre, deux moyens seulement s’offraient à  lui : se battre ou faire l’amour et il en usait comme un diabétique doit s’injecter de  l’insuline. Du moment qu’il avait sa dose, il arrivait à se maîtriser, mais ça ne marchait pas toujours. Et lorsqu’il perdait la tête, ça tournait mal pour tout le monde, lui y  compris.

Un jour, une civile prénommée Bella demande de l’aide à la confrérie, elle a rencontré un jeune garçon muet sur le point d’effectuer sa transition qui semble tout ignorer de sa nature et de ses origines. Bella souhaite le confier à la confrérie et l’emmène dans ses locaux avec son interprète, Mary, une humaine.

Dès qu’il perçoit sa présence, Rhage jette son dévolu sur la jeune femme. Lui-même ne comprend pas son attirance, d’autant qu’elle est humaine, atteinte de leucémie, et qu’il ne pourra jamais être avec elle…

Un deuxième tome dans la lignée du premier, avec de l’action, des vampires, des scènes osées mais avec un personnage principal plus torturé et aussi plus touchant. Les passages avec les éradiqueurs m’ont un peu saoulé (au passage, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ils dégagent une odeur de talc, ça serait gentil ; parce que bon, moi, des méchants qui sentent le talc, j’ai du mal à ne pas rire, quand même) ; mais ceci mis à part, j’ai passé un bon moment avec L’amant éternel. Certes, ce n’est pas de la grande littérature, mais est-ce exactement ce qu’on demande quand on lit une romance paranormale ? Pas vraiment, pour ma part, et ce n’est pas non plus illisible donc ça me convient. Je voulais du divertissement, j’ai été servie, je suis ravie !

J.R. Ward ayant laissé une affaire en suspens à la fin de ce deuxième tome, je vais être obligée de lire la suite, L’amant furieux, mince alors !

Milady, juillet 2010

J.R. Ward – L’amant ténébreux (Dark Lover)

J.R. Ward - L'amant ténébreuxAudasz est un vampire faisant partie de la Confrérie de la Dague Noire, une société qui a pour mission de défendre les vampires contre les éradiqueurs. Il y a 25 ans, il a eu une fille avec une humaine dont il était sincèrement épris. Alors que sa fille Beth arrive à l’âge de la transition (transformation en vampire), il demande à Kolher, un des vampires les plus puissants, de l’assister pendant cette douloureuse épreuve afin qu’elle puisse résister à la douleur et avoir une chance de survivre, si je puis dire. Dans un premier temps, Kolher refuse, mais lorsque Audasz meurt dans l’explosion de sa voiture, il revient sur sa décision et décide d’honorer les dernières paroles de son frère au sein de la confrérie. Lorsqu’il voit la jeune femme pour la première fois, il sait qu’il fera tout pour la protéger, et qu’il a, par la même occasion, gagné un paquet d’emmerdes…

Contre toute attente, je dois dire que j’ai aimé ce premier tome de la Confrérie de la Dague Noire. Évidemment, j’ai relevé un certain nombre de défauts déjà évoqués par d’autres blogueuses, à savoir le manque de négation dans les dialogues, les nombreux « h » qui viennent s’immiscer dans des mots où ils n’ont pas lieu de se trouver, les clichés que l’on retrouve souvent dans les romances ; et pourtant, cela ne m’a pas dérangée tant que ça.

J’ai bien aimé le personnage de Kolher et ceux qu’il appelle ses frères (il me tarde d’ailleurs de mieux apprendre à les connaître dans les tomes suivants !), j’ai aimé l’histoire d’amour entre le guerrier vêtu de cuir et Beth la vampire novice, et même l’histoire globale avec les éradiqueurs bien que les passages les concernant soient moins sympas à lire que le reste !

Me voilà donc lancée dans cette série qui compte actuellement 10 tomes en VO dont 6 ont déjà été traduits en français. Le tome 7, L’amant vengeur, est d’ailleurs prévu pour le mois de mai.

Pour ma part, je vous retrouve bientôt pour vous parler de L’amant éternel !

Milady, juin 2010

D’autres billets chez Azilys, Bladelor, Cécile, Fashion, Karine, Sandy, Syl.