Archive for the ‘ Challenge – Hommage à Iain M. Banks ’ Category

Iain M. Banks – L’usage des armes

Iain M. Banks - L'usage des armesL’usage des armes est d’abord un peu difficile en raison de sa double trame narrative. La première, numéroté dans l’ordre croissant, se déroule dans l’ordre chronologique (1, 2, 3…) et raconte comment Diziet Sma, agent de la Culture, est envoyée à la recherche d’un certain Cheradenine Zakalwe dans le but de lui confier une nouvelle mission. La deuxième est quant à elle numérotée dans l’ordre décroissant (XIII, XII…) et se déroule dans le sens anti-chronologique. Ce second arc narratif se concentre sur le personnage de Zakalwe et nous permet de découvrir son passé. Ajoutons à cela un bon nombre de flashbacks et vous comprendrez pourquoi je dis que c’est un roman difficile à appréhender.

Et pourtant, ce roman vaut largement le coup que l’on s’y investisse ! Même si la lecture des premiers chapitres ne nous éclaire pas beaucoup, elle n’est pas ennuyeuse pour autant. Ce n’est que petit à petit que les pièces du puzzle se mettent en place et c’est seulement à la fin que l’on prend conscience de l’ampleur de ce qu’on vient de lire. Une fin qui m’a beaucoup surprise d’ailleurs, j’ai rarement été aussi étonnée par une révélation.

Concernant la Culture qui donne son nom au célèbre cycle de Iain M. Banks, on en découvre de nouveaux aspects mais une fois encore, les informations sont distillées au compte-goutte. Il me reste donc encore plein de choses à apprendre et j’en suis absolument ravie car c’est une série d’une grande qualité.

L’usage des armes est un roman vraiment bien foutu même s’il semble déroutant au départ. Amateurs de science-fiction, je ne peux que vous le conseiller !

Le Livre de poche, septembre 2007

Du côté des challenges : Les lieux imaginaires chez Arieste ; Challenge – Hommage à Iain M. Banks chez moi.

Iain M. Banks – L’homme des jeux

Iain M. Banks - L'homme des jeuxAvant de commencer à parler de L’homme des jeux, un petit mot sur la chronologie du Cycle de la Culture. Initialement paru en 1988, L’homme des jeux est, d’après l’ordre de parution, le deuxième tome du cycle, toutefois, les éditeurs français ont choisi de le présenter comme le premier tome du cycle. Après une (très) longue hésitation, j’ai finalement choisi de les lire dans l’ordre indiqué par les éditions du Livre de poche. De toute façon, toutes les histoires sont différentes et peuvent a priori se lire indépendamment les unes des autres. Je n’avais plus qu’à me lancer !

Le personnage principal de ce roman est Jernau Gurgeh, un homme dont le métier est joueur professionnel ; il possède les capacités nécessaires pour exceller à n’importe quel jeu (on entend ici plutôt le jeu dans le sens « jeu de plateau ») et est invaincu depuis un bon moment. C’est sans doute pour cette raison qu’il a été choisi pour participer, en secret, à un important tournoi se déroulant dans l’Empire d’Azad, dont l’enjeu n’est autre que le trône de l’Empereur… Il va pour cela devoir apprendre rapidement les règles de ce jeu particulier et complexe s’il ne veut pas mettre en péril l’avenir de la Culture…

Cette découverte de l’univers de Iain M. Banks a été on ne peut plus satisfaisante car j’ai passé un excellent moment avec ce roman ! Le début du récit nous permet de découvrir l’environnement dans lequel vit Gurgeh, ses habitants, ses technologies, ainsi que son activité de joueur. Puis vient le moment où il part pour le long voyage qui le mènera sur la planète où doit se dérouler le tournoi d’Azad. J’ai trouvé cette partie particulièrement intéressante car le personnage découvre les règles d’un jeu bien plus complexe que ceux auxquels il a joué jusqu’alors mais aussi une culture bien différente de la sienne et le protocole qui va avec.

Je ne m’étendrai pas sur la suite de l’histoire pour ne pas spoiler, mais la confrontation avec les autres joueurs, et à plus grande échelle, le défi entre la Culture et l’Empire, m’a véritablement passionnée !

A travers ce roman, Iain M. Banks pose aussi de nombreuses questions socio-politiques qui nous font nous demander quel système semble le plus viable.

En conclusion, je poursuivrai ma lecture du Cycle de la Culture avec beaucoup d’intérêt !

Le livre de poche, juin 1996

C’est avec ce roman que je démarre mon challenge Hommage à Iain M. Banks ; une lecture qui participe également au challenge Les lieux imaginaires d’Arieste.

Challenge – Hommage à Iain M. Banks

Iain M. Banks (1954 – 2013), écrivain écossais, est décédé hier à l’âge de 59 ans des suites d’un cancer.

IainMBanks

Il a écrit aussi bien des romans grand-publics (sous le nom de Iain Banks) que des récits de science-fiction – notamment le Cycle de la culture – qu’il signe Iain M. Banks.

J’ai en ma possession les trois premiers volumes de ce cycle que j’aimerais beaucoup découvrir.

Si vous aimez ou souhaitez découvrir Iain Banks – avec ou sans le M. – et lui rendre hommage, je vous propose de me rejoindre dans la lecture du Cycle de la culture ou d’un (ou plusieurs) autre(s) roman(s) de l’auteur.

Le challenge se tiendra, dans un premier temps, jusqu’au 9 juin 2014, et pourra être prolongé le cas échéant.

Hommage à Iain M. Banks_logo

Liste des participants :

  1. Daily Lectures
  2. Philisine Cave : Efroyabl Ange1 ;
  3. Arieste
  4. Adalana : L’homme des jeux ;