Archive for the ‘ Mes lectures en VO ’ Category

Gail Carriger – Changeless

Changeless - Gail CarrigerAttention ce billet contient des spoilers sur le premier tome, impossible de vous parler de la suite sans ça !

Au début de ce tome, Alexia Tarabotti est donc devenue Lady Maccon et les choses semblent plutôt bien se passer entre elle et son époux malgré un rythme de vie un peu décalé, non seulement parce que c’est un loup-garou et mais aussi à cause de ses responsabilités au BUR (je ne sais pas si c’est le même acronyme qui est utilisé dans la traduction française mais si vous l’avez lu vous voyez de quoi je parle). Pourtant, elle se réveille cet après-midi pour le découvrir en train de hurler après on ne sait qui puis disparaître sans lui donner d’explications !

Elle ne tarde pas à découvrir par elle-même ce qui s’est passé ; plusieurs créatures surnaturelles ont perdu leurs pouvoirs, et elle n’y est pour rien !

Munie de son ombrelle et parée de la dernière tenue de voyage à la mode, la voilà qui s’offre un voyage en dirigeable – avec quelques invités de dernière minute ! – pour suivre les traces de son mari, parti en Écosse.

On aurait pu penser qu’après un formidable premier tome le soufflé allait retomber, et qu’une fois nos deux tourtereaux mariés l’histoire perdrait de son piment, c’était sans compter sur le talent et l’imagination de Gail Carriger car, oui, on retrouve les éléments qui nous avait tant plu dans Soulless : le caractère bien trempé d’Alexia et des dialogues piquants et à mourir de rire, le charme viril de Lord Maccon, le décor steampunk et même les chapeaux de Miss Hisselpenny !

On découvre, de plus, de nouveaux personnages, on en apprend plus sur la passé de Conall Maccon et sur le père d’Alexia (juste un peu, pour éveiller notre curiosité !), et on s’offre un voyage dans un vieux château en Écosse, franchement, que demander de plus, nous sommes comblés !

Enfin, nous l’étions jusqu’au dernier chapitre, où l’auteure ne trouve rien de mieux que de nous assommer avec un rebondissement totalement inattendu ! Je n’en suis toujours pas revenue !

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ce deuxième tome et je pense que je ne vais pas tarder à lire la suite, parce que, vraiment, le suspens est intenable !

Orbit, septembre 2010 (VO), novembre 2011 (VF)

Stephanie Perkins – Lola and the Boy Next Door

Stephanie Perkins - Lola and the Boy Next DoorLola Nolan est une jeune fille de 16 ans qui se passionne pour la création de vêtements, chaque jour elle adopte un style, un costume différent et c’est ainsi qu’elle se sent bien dans sa peau. Elle a d’ailleurs deux papas adorables qui, malgré leur caractère ultra-protecteur, ont fini par accepter sa relation avec Max, un jeune homme de 22 ans qui joue dans un groupe de rock.

Le roman débute alors que la famille Bell revient s’installer dans la maison voisine après plusieurs années d’absence. Lola va devoir supporter le retour de Miss Perfection alias Calliope Bell et surtout celui de son frère jumeaux, Cricket, son amour d’enfance qui lui a brisé le cœur.

J’avais adoré Anna and the French Kiss, j’étais donc extrêmement curieuse de découvrir Lola and the Boy Next Door !

J’ai adoré Lola, ses costumes plus formidable les uns que les autres où tout est étudié jusqu’au bout des ongles, ses deux papas (surtout celui qui fait des gâteaux !), sa meilleure amie Lindsey (et leurs déguisements à Halloween). J’ai aimé le fait que Lola n’ait pas une personnalité rebelle malgré son look et qu’elle nous montre qu’il ne faut pas juger les gens uniquement sur leur apparence.

J’ai détesté Calliope, la fille trop parfaite, égoïste et ce qu’elle a fait à Lola par la passé.

J’ai aimé Cricket, malgré son prénom ridicule, malgré le fait qu’il nous laisse sans nouvelle pendant des semaines (oui parfois je m’implique un peu trop dans mes lectures) ; j’ai aimé ses inventions et j’ai partagé son désarroi lorsqu’il découvre l’existence de Max.

Parlons-en d’ailleurs de celui-là. Le type rockeur tatoué plus âgé aurait pu me séduire si j’avais été à la place de Lola et pourtant je ne lui ai trouvé aucun charisme.

Tout cela pour dire que j’ai vraiment beaucoup aimé la façon dont l’auteur décrit les personnages.

En revanche, même si ça m’a fait plaisir de retrouver Anna et St-Clair, je trouve qu’ils n’apportent rien à l’histoire, c’est un peu dommage, peut-être que leurs apparitions auraient pu être mieux exploitées ?

Mais pour être honnête, ce qui m’a manqué dans ce livre par rapport à Anna and the French Kiss, c’était l’ambiance de Paris (ça aurait pu être une autre ville hein, juste que ça apportait quelque chose en plus) et le côté je-me-retrouve-toute-seule-à-l’étranger qui m’avait vraiment séduite. D’un autre côté, si l’auteur nous avait resservi exactement le même schéma, je n’aurais pas été contente non plus donc c’est un mal pour un bien.

Malgré ces quelques petits bémols, j’ai passé un très bon moment avec ce roman tendre et romantique à souhait et j’attends avec impatience le prochain livre de Stephanie Perkins qui s’intitulera Isla and the Happily Ever After et qui est prévu pour l’automne 2012.

Dutton, septembre 2011

Voir aussi : Stephanie Perkins – Anna and the French Kiss

D’autres avis chez Cécile, Karine

Simone Elkeles – Chain Reaction

Simone Elkeles - Chain ReactionChain Reaction est le troisième et dernier tome de la série Perfect Chemistry (Irrésistible alchimie en français). Chaque volume raconte l’histoire d’un des frères Fuentes : Alex dans le premier, Carlos dans le deuxième (Rules of Attraction) et enfin Luis dans ce denier tome.

Après avoir passé quelque temps au Mexique suite aux évènements du premier tome, Luis revient habiter à Fairfield. Cela veut dire également qu’il va retourner au lycée qu’il fréquentait alors et retrouver ses anciens camarades, dont une partie est affiliée au Latino Blood.

Mais c’est aussi l’occasion pour lui de revoir Nikki Cruz, une très jolie demoiselle qu’il avait rencontré un an plus tôt et qui ne l’avait pas laissé indifférent. Bien que ses deux parents soient mexicains, Nikki ne comprend pas un mot d’espagnol et ne se mêle pas du tout aux autres mexicains, surtout depuis que son ex l’a laissé tomber pour rejoindre le gang.

Je ne vous cache pas que la rencontre de Luis et Nikki fait des étincelles ! J’ai retrouvé les éléments qui m’avaient fait aimer Perfect Chemistry et Luis n’est pas loin d’être aussi séduisant que son grand frère ! J’ai vraiment pris autant de plaisir à lire ce troisième tome que le premier de la série et je serais bien en peine de dire lequel j’ai préféré. L’histoire d’amour m’a plu, il y a pas mal d’action et une révélation que je n’avais absolument pas vu venir, je suis on ne peut plus satisfaite !

Au final, c’est le second tome que j’ai le moins aimé, il y a des scènes qui m’ont plu mais Carlos n’a pas vraiment su se rendre irrésistible (d’ailleurs ici encore, son comportement m’a énervée). Si vous avez été moyennement séduite pas Rules of Attraction, il ne faut surtout pas que cela vous empêche de lire celui-ci !

Walker books, août 2011

George R. R. Martin – A Dance with Dragons

G.R.R. Martin - A Dance with DragonsCela faisait cinq ans que j’attendais la suite de cette formidable saga, cinq longues années au cours desquelles la sortie était constamment repoussée à tel point qu’on se demandait s’il finirait par voir le jour.

Je dois avouer que le début de ma lecture s’est avéré laborieux, d’une part parce qu’après autant de temps, j’avais un peu de mal à me souvenir des noms de certains personnages ou même de ce qui leur était arrivé auparavant ; d’autre part parce que, il faut bien l’avouer, il ne se passe pas grand chose durant les 200 premières pages.

Précisons que ce tome se situe en même temps que le précédent volume, A Feast for Crows, mais qu’il s’intéresse à des personnages dont on ne parlait pas dans ce dernier. De ce fait, au début, on a un peu l’impression que l’histoire n’avance pas. Et pourtant, petit à petit, l’auteur distillent quelques révélations complètement inattendues qui éveillent notre curiosité et nous donne envie de poursuivre l’aventure. A partir de là, le livre se dévore mais ce sont surtout les derniers chapitres qui m’ont tenu en haleine et donné des envies de meurtres.

J’ai détesté la fin et je veux absolument savoir la suite, vite ! J’espère que cette fois-ci, on ne va pas encore devoir attendre cinq ans pour la lire.

Bref, j’adore cette série et je n’ai pas du tout été déçue par ce nouvel opus qui offre son lot de rebondissements !

Et si vous ne connaissez pas encore la série télé, je vous la conseille vivement, elle est vraiment très réussie !

Random House, juillet 2011

Lisa Schroeder – The day before

Lisa Schroeder - The day beforeAmber a décidé de passer cette journée seule à la plage, loin de ses proches. Juste une journée et demain la vie devra reprendre son cours.

Elle rencontre Cade, qui a l’air lui aussi de tenter de faire le vide dans ses pensées. Tous les deux ils décident de profiter du moment présent sans parler du passé ni penser à l’avenir.

A l’instar des autres livres de Lisa Schroeder dont je vous ai déjà parlé, ce livre est écrit en vers, et une fois de plus cela crée une atmosphère vraiment spéciale et agréable. On ne sait pas de prime abord ce qui arrive à Amber, même si quelques indices sont disséminées à travers des lettres qui lui sont adressées. On en sait d’ailleurs pas plus sur Cade, on savoure juste cette rencontre et on voudrait que cette journée ne s’arrête pas.

J’ai passé un excellent moment avec cette lecture, dès les premières lignes j’ai été séduite par l’histoire et les personnages et je n’ai pu faire autrement que de le lire d’une traite ! Il m’a certes moins touchée que I heart you, you haunt me, mais c’est une belle histoire.

Laissez-vous bercer par l’écriture poétique de Lisa Schroeder !

Simon Pulse, juin 2011

Voir aussi :

Josephine Angelini – Starcrossed

Josephine Angelini - StarcrossedHelen Hamilton vit sur l’île de Nantucket avec son père depuis 16 ans mais elle n’a jamais connu sa mère ; elle a toujours su qu’elle était différente et doit toujours maîtriser sa force surhumaine bien que celle-ci reste à ce jour inexpliquée. Ses nuis sont également assaillies de cauchemars qui ne lui laissent aucun répit.

Le cauchemar devient presque réalité avec l’arrivée de la famille Delos, en particulier Lucas, un jeune garçon de son âge qui provoque en elle des pulsions meurtrières…

J’ai passé un moment plutôt agréable avec cette lecture mais je n’ai pas pour autant été transcendée. Le fait que l’histoire soit basée sur la mythologie grecque dans un environnement contemporain m’a bien plu cependant j’aurais aimé être plus surprise par le scénario.

Je ne suis donc pas tout à fait convaincue par le début de cette trilogie, il faudra voir si Dreamless, le deuxième tome à paraître en mai prochain, apporte plus d’originalité

Harper Teen, avril 2011

Simone Elkeles – Leaving Paradise

Simone Elkeles - Leaving ParadiseC’est une histoire absolument tragique que nous raconte Simone Elkeles dans ce roman. Maggie a été renversée par la voiture de Caleb alors qu’il rentrait chez lui après une soirée très arrosée. Depuis, la pauvre jeune fille en a gardé des séquelles et après un an elle poursuit toujours sa rééducation dans l’espoir de pouvoir remarcher correctement. Caleb quant à lui, a écopé d’une peine d’un an et demi dans un centre de réhabilitation pour mineurs mais il est libéré pour bonne conduite 6 mois plus tôt que prévu. Après avoir chacun déserté le lycée pour ces différentes raisons, ils vont devoir se faire face de nouveaux.

Comme dans la série des Perfect chemistry, j’ai aimé le fait que les chapitres alternent la narration du point de vue de Maggie et de celui de Caleb. On arrive ainsi à comprendre les pensées de chacun et à se sentir plus proches d’eux. On ressent la souffrance de chacun, on partage leurs interrogations et en même temps on aimerait pouvoir leur dire « mais non tu te trompes, il/elle ne pense pas ceci ou cela » !

Quoi qu’il en soit, le monde s’est effondré pour ces deux êtres depuis cette tragédie. Pour Maggie, en plus d’avoir conservé des séquelles physiques, elle a aussi perdu toutes ses amies, celles avec qui elle faisait partie des pom-pom girls et était populaire mais aussi sa meilleure amie et voisine Lena, la petite sœur de Caleb. Son seul espoir désormais de retrouver une vie à peu près normale est de partir poursuivre ses études en Espagne grâce à la bourse qu’elle a obtenu, mais il va falloir qu’elle supporte encore la présence de son agresseur pendant 6 mois avant de pouvoir partir. Caleb, lui, retrouve une famille qui n’est plus capable que de jouer la comédie du bonheur, une petite amie qui veut garder leur relation secrète et lui fait du chantage et surtout, il se retrouve face à une jeune fille qui le déteste et à qui il ne pourra jamais avouer son terrible secret.

Cette lecture a été un gros coup de cœur, j’ai aimé, encore une fois, le style de Simone Elkeles, sa façon de raconter les choses réussit toujours à me toucher.

Et, avant que vous me posiez la question, oui j’ai la suite – Return to Paradise – mais je ne compte pas la lire immédiatement, j’aime la façon dont ce livre se termine et je me satisfais pour l’instant de savoir que l’histoire n’est pas terminée et que je pourrai retrouver les personnages plus tard !

Flux, avril 2007

Moira Young – Blood Red Road

Moira Young - Blood Red RoadSaba vit depuis toujours avec son père, son frère jumeau Lugh et leur petite sœur Emmie, à Silverlake, une terre aride où les tempêtes de sable sont monnaie courante.

Profitant de l’une de ces tempêtes, quatre cavaliers kidnappent Lugh au grand désespoir de sa famille. Saba qui ne peut pas vivre sans lui se lance à sa poursuite…

Saba est une héroïne avec un fort caractère, elle ne s’avoue jamais vaincue et est prête à tout pour secourir son frère bien aimé. A priori une personnalité qui aurait tout pour me plaire, et pourtant, j’ai eu un peu de mal à la comprendre parfois, notamment son attitude envers sa petite sœur qu’elle n’aime clairement pas.

Mon gros problème cependant dans ce roman vient du principe de narration. Dans le monde où vit Saba il n’y a presque plus de traces de civiliation, elle ne sait ni lire ni écrire et la narration s’apparente plutôt au langage parlé dans lequel la grammaire est souvent incorrecte et les mots déformés (je vous assure qu’au bout d’une cinquantaine de pages j’en avais plus qu’assez de lire « I says » ou encore « an » au lieu de « and »…). Vous vous en rappelez peut-être, j’avais eu le même problème avec le premier tome de la série Le chaos en marche de Patrick Ness, sauf que cette fois, le scénario et l’action n’ont pas réussi à me faire passer outre ce défaut.

Bilan mitigé pour moi donc car l’histoire n’a pas réussi à palier mon problème avec la narration.

Pour ceux qui voudraient s’y essayer mais ont peur de la VO, le livre sort en septembre en version française aux éditions Gallimard jeunesse.

Margaret K. McElderry, juin 2011

Tara Hudson – Hereafter

Tara Hudson - HereafterDepuis son décès, Amelia est coincée dans la rivière où elle a trouvé la mort. Elle n’a aucun souvenir de son passé, ni de la façon dont elle est morte, tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est coincée, seule avec ses cauchemars. Jusqu’au jour où elle sauve un jeune garçon de la noyade et où elle se rend compte qu’il est capable de la voir.

Dès le début, je n’ai pas accroché aux personnages, ni Amelia, ni Joshua. De ce fait, je n’ai pas été touchée par la relation qui se crée entre ces deux protagonistes ni par le fait qu’Amelia cherche à se rappeler les circonstances exactes de sa mort. C’est malgré tout cet aspect qui m’a fait poursuivre ma lecture car je suis naturellement curieuse et plus j’avançais, plus je me disais « ah oui, là ça devient intéressant, le déclic va peut-être se faire », mais non, le déclic n’a jamais eu lieu et j’ai continué à survoler l’histoire sans réel plaisir. Il y a également des choses qui m’ont paru invraisemblables et qui, même si on est dans un roman de fiction, m’ont gênée.

Sans être un supplice, cette lecture n’a pas répondu à mes attentes, je n’ai pas du tout été transportée.

Harper Collins, juin 2011

Voir d’autres avis chez : Liliebook, Francesca.

Amy Plum – Die for me

Amy Plum - Die for meKate et Georgia ont perdu leurs parents dans un accident de voiture. A la suite de ce drame, elles partent habiter chez leurs grand-parents à Paris. Alors que Georgia se fait très vite des amis et sort tous les soirs, oubliant ainsi sa peine, Kate, d’un naturel plus solitaire, se plonge dans les livres. Puisque sa famille l’enjoint à ne pas rester enfermée, elle a pris l’habitude de s’asseoir à la terrasse d’un café avec ses romans préférés, c’est là qu’elle remarque pour la première fois Vincent et deux de ses camardes.

Un soir, elle est témoin d’un combat mystérieux où elle a l’impression de les reconnaitre. Quel mystère peuvent bien cacher Vincent et ses acolytes ?

J’ai A-DO-RÉ ce roman ! L’héroïne est sympathique, pas cruche, je me suis tout de suite sentie une affinité avec elle. Et je suis tombé sous le charme de Vincent en un clin d’œil, paf, le coup de foudre ! Les autres personnages sont tout aussi séduisants et charismatiques, Jules, Ambrose… sans parler de Charlotte, la seule fille du groupe dont l’histoire m’a pratiquement brisé le cœur.

J’ai aussi adoré le mythe imaginé par Amy Plum, il sort de l’ordinaire et a tout pour séduire. Le roman est bourré d’action et de rebondissements mais il y a aussi une jolie histoire d’amour. Le background des personnages est fouillé et intéressant ; on se pose encore pas mal de questions mais elles seront sans doute éclaircies dans les prochains tomes.

Pour résumer, j’ai tout aimé dans ce livre, l’ambiance, les personnages, l’action, l’histoire d’amour, c’est un vrai coup de cœur !

Pour une fois, le livre ne se termine pas sur un suspens insoutenable, ce qui ne m’empêche pas d’attendre impatiemment le prochain tome tant j’ai hâte de retrouver ces personnages !

Harper Teen, mai 2011