Archive for the ‘ Mes lectures en VO ’ Category

Lauren DeStefano – Wither (Chemical Garden #1)

Lauren DeStefano - WitherDans le monde où vit Rhine Ellery, chaque vie est devenue une bombe à retardement. Elle sait que, comme toutes les femmes, elle mourra à l’âge de 20 ans ; les hommes quant à eux vivent jusqu’à 25 ans… Leur seul espoir est que les chercheurs appartenant à l’ancienne génération, trouvent enfin le remède au virus qui met fin à la vie de leur progéniture dans la fleur de l’âge.

Rhine, alors âgée de 16 ans, est kidnappée par les Gatherers et sélectionnée parmi un groupe de jeunes filles pour devenir l’une des trois épouses de Linden Ashby. Les deux autres filles à avoir été choisies sont Jenna, 18 ans et Cecily, 15 ans. Pour chacune d’entre elles, cela représente quelque chose de différent, alors Cecily voit le fait d’intégrer cette prestigieuse maison comme bénéfique, Rhine ne pense qu’à une chose, s’enfuir et retrouver son frère à New York. Isolée dans cette maison inconnue, elle va rapidement se lier d’amitié avec Gabriel, l’un des valets de la demeure, qui va jouer un rôle important dans la suite des évènements.

Cette histoire ne m’a pas laissée du tout indifférente. J’ai tout de suite aimé le caractère de Rhine, son désir de liberté et de connaissance et sa vivacité d’esprit. Le concept des trois épouses a éveillée des sentiments divers, jalousie, frustration, incompréhension ; pour autant, je n’ai pas détesté le mari, Linden. D’ailleurs, on se demande jusqu’au bout si il n’est pas simplement le pantin de son père, le Capitaine Vaughn, qui semble craint de toute la maisonnée. Le suspens est très bien entretenu – d’ailleurs, bon nombre de questions ne sont pas résolues à la fin de ce premier tome – et pour ma part je n’ai pas du tout eu le temps de m’ennuyer !

Ce fut donc une très agréable lecture et j’ai hâte de connaitre la suite car l’aventure n’est pas terminée !

A paraitre en français aux éditions Castelmore le 19 aout sous le titre Le dernier jardin, tome 1 : éphémère.

Simon & Schuster, mars 2011

Veronica Roth – Divergent

Veronica Roth - DivergentDans cette dystopie, l’univers imaginée par Veronica Roth est divisé entre cinq factions correspondant à chacune à une caractéristique du genre humain : Candor (la franchise), Abnegation (l’abnégation), Dauntless (la bravoure), Amity (la cordialité), et Erudite (l’érudition). Tous les enfants sont élevés selon les valeurs de la faction à laquelle appartiennent leurs parents, jusqu’à l’age de 16 ans où ils auront le choix de rester dans la même faction que leur famille ou de rejoindre une des quatre autres factions ; mais une fois ce choix effectué, plus de retour en arrière…

Avant de prendre cette décision, des tests d’aptitudes sont effectués sur chacun pour leur permettre de se rendre compte de quelle faction leur personnalité est la plus proche. Pour Beatrice Prior, cependant, le choix s’annonce difficile ; le résultat du test conclue qu’elle est Divergente, c’est à dire qu’elle correspond à la fois à plusieurs factions sans vraiment appartenir à aucune… Elle va pourtant devoir choisir l’une des cinq factions existantes, et surtout, ne jamais révéler les vrais résultats de son test…

Attention, ouvrez grands vos yeux, il s’agit là d’un coup de cœur !

Je ne dirai pas que j’ai été dès le début captivée par l’histoire mais en revanche j’ai tout de suite accroché à l’ambiance. En effet, cet univers m’a tout de suite intriguée et l’envie d’en savoir plus s’est rapidement fait sentir, d’une part sur la façon dont ce monde est régit et d’autre part sur l’histoire personnelle de Tris (aka Beatrice) qui rencontre sur son parcours bien des obstacles à affronter. Le fait que la faction passe avant la famille, la difficulté de se lier d’amitié avec des gens avec qui on est en compétition, la nécessité d’affronter ses propres angoisses, sont autant de problèmes que Tris va devoir apprendre à surmonter.

L’univers de Divergent est vraiment bien conçu, le scénario offre de nombreux rebondissements, pas mal d’angoisse, une intrigue amoureuse intéressante mais qui ne prend pas le pas sur l’action, et le style se lit agréablement. Une formule parfaite à mon sens. Trois tomes sont prévus mais il faudra malheureusement attendre 2012 pour la suite, dur dur !

En conclusion, une lecture chaudement recommandée !

Et pour les réfractaires à l’anglais, le livre sortira en version française au mois d’octobre aux éditions Nathan dans la nouvelle collection destinée aux jeunes adultes : Blast.

Harper Collins, mai 2011

Richelle Mead – Blood Promise

Blood PromiseAttention ce résumé contient des spoilers. J’en suis désolée mais je me vois difficilement vous parler du livre autrement.

Si vous avez lu les tomes précédents, vous vous souvenez que le tome 3 se terminait sur un évènement incroyable et que Rose, complètement dévastée, prenait la décision irrévocable de partir à la recherche de Dimitri.

Ses pas vont la mener jusqu’en Russie où elle va tenter d’accomplir la mission qu’elle s’est assignée. Elle va y faire la connaissance de nouveaux personnages et découvrir l’existence et les activités des alchimistes, entre autres.

J’ai trouvé ce tome un peu différent des précédents, plus dur, les enjeux ne sont plus les mêmes. L’atmosphère est plus sombre et le personnage de Rose a encore évolué : elle est de plus en plus mature même si elle conserve évidemment le caractère de cochon pour lequel on l’adore !

Le scénario de cette série est vraiment complexe et élaboré, les rebondissements sont nombreux, les personnages charismatiques, l’action est toujours au rendez-vous, j’avoue avoir du mal à lui trouver des défauts !

Le troisième volume a pour l’instant ma préférence mais il n’y a vraiment aucune raison de se priver de lire la suite !

Disponible en français dès aujourd’hui aux éditions Castelmore.

Razorbill, août 2009

Gwendolyn Heasley – Where I belong

Gwendolyn Heasley - Where I belongCorrinne a une vie de rêve à New York, ses parents sont riches et elle fait ce qu’elle veut sans avoir à rendre de comptes. Ce personnage est superficiel, égoïste, désagréable avec ses proches, bref, assez détestable ; on l’imaginerait bien dans la série Gossip Girl !

Mais, voilà que son père est licencié et perd de grosses sommes d’argent mal investies, impossible dès lors de conserver leur appartement en plein Manhattan, c’est la crise.

Pour la jeune fille cela signifie que l’an prochain, au lieu d’intégrer le fameux internat de Kent, elle va devoir aller habiter chez ses grands-parents – qu’elle connaît à peine – au fin fond du Texas ! Et qui plus est, elle devra aller à l’école publique (avec les ploucs) ! Rien ne va plus…

Je suis un peu déçue car les personnages n’ont pas réussi à me toucher mais j’ai bien aimé l’ambiance du Texas et la cuisine de la grand-mère qui avait l’air succulente ! Le roman n’est pas désagréable à lire mais la trame est totalement convenue, sans aller jusqu’à s’ennuyer on espère un petit quelque chose qui nous fasse vibrer, malheureusement cela n’arrivera pas et personnellement, je suis restée un peu sur ma faim.

Harper Teen, février 2011

Suzanne Collins – Mockingjay

MockingjayTroisième et dernier tome de la série Hunger Games, Mockingjay reprend exactement là où nous en étions à la fin du tome 2, une fin absolument atroce qui nous laissait avec nos questions, nos peurs, nos espoirs…

Je ne peux vous cacher que j’ai été déçue par cette suite. En effet, je n’ai pas ressenti du tout les palpitations qui m’avait fait dévorer les deux premiers tomes sans pouvoir m’arrêter. Pourtant, le scénario nous offre pas mal de rebondissements auxquels on ne s’attend pas du tout mais je n’ai pas ressenti la même tension ; pire ! je me suis quasiment désintéressée des personnages principaux, j’ai trouvé Katniss moins intéressante, j’avais du mal à comprendre ses décisions… Pourtant, je pense que le scénario imaginé par Suzanne Collins pour clore la série est celui qu’il fallait. Alors, qu’est-ce qui fait que j’ai été déçue ? Je ne me l’explique pas.

Seule la fin aura réussi à me rappeler le sentiment de peur et de frustration ressenti dans les premiers tomes. Peut-être que j’en attendais trop, je ne sais pas ; en tout cas, même si je ne l’ai pas lu avec déplaisir, je n’ai pas non plus été transportée.

Le livre sera disponible en français aux éditions Pocket jeunesse le 5 mai.

Scholastic Press, aout 2010

Rebecca Maizel – Infinite days

Infinite Days - Rebecca MaizelLenah Beaudonte est une puissante et cruelle vampire de 500 ans qui règne sur une petite communauté de vampires. Mais après des siècles passés à jouer avec des vies, Lenah souhaite redevenir humaine. Transformée à l’âge de 16 ans par Rhode, elle veut vivre la vie qui lui a été enlevée. Celui-ci va donc l’aider à accomplir le rituel lui permettant d’abandonner sa nature vampirique.

C’est ainsi que Lenah va commencer à vivre une nouvelle vie en intégrant l’internat de Wickham, essayant de se faire de nouveaux amis. Elle y fait également la connaissance du très beau Justin. Mais la communauté de vampires sur laquelle elle régnait ne va sans doute pas tarder à réagir en voyant que leur reine ne revient pas…

Je dois dire tout de suite que la première partie du livre m’a moyennement plu. Le personnage de Lenah n’a pas d’emblée reçu m’a sympathie ; j’ai eu du mal à comprendre ses motivations – redevenir adolescente après 500 ans, quelle idée ! – son caractère et sa façon de se comporter. Quant à Justin, il ne m’a fait aucun effet. Vous comprendrez vite qu’il est très beau, cela n’en fait pas pour autant quelqu’un d’intéressant.

C’est lorsque j’ai tourné la page « Deuxième partie » que mon intérêt à été éveillé. Sans vous révéler l’intrigue, laissez moi juste vous dire qu’à partir de ce moment, il y a enfin de l’action ! J’ai donc dévoré cette seconde partie qui apporte son lot de surprise et qui a réussi à me réconcilier avec les personnages. J’ai maintenant hâte de voir comment cela évolue dans le prochain tome Stolen Nights à paraître en juin 2011.

Ce livre sort en français le 6 avril 2011 aux éditions Albin Michel dans la collection Wiz ! Il s’intitulera Humaine.

St. Martin’s Griffin, août 2010

Kiersten White – Paranormalcy

Paranormalcy - Kiersten WhiteEvie est une adolescente ayant le pouvoir de voir la voir la vraie nature des créatures paranormales. C’est pourquoi depuis l’âge de huit ans, elle a été adoptée par l’agence internationale de confinement des êtres paranormaux, une agence qui s’occupe de répertorier toutes les créatures surnaturelles du monde, voire d’en engager certaines dont les capacités pourraient être utiles à l’agence.

Mais bien qu’Evie n’ait pas à se plaindre de son quotidien, elle rêve pourtant de pouvoir aller à l’école, rencontrer des gens de son âge et être invité au bal de promo ! L’arrivée d’une créature dont on ignore la nature mais qui s’avère être un jeune garçon plutôt séduisant lui donne encore plus envie de pouvoir vivre une vie normale, d’autant que ce dernier à des révélations à lui faire sur l’agence qui l’emploie…

L’héroïne est drôle et attachante et son pouvoir est intrigant puisqu’elle est l’unique personne à pouvoir faire cela ; j’ai aimé le contraste entre son quotidien et son désir de vivre une adolescence normal qu’elle ne connaît qu’à travers sa série télé préférée. Le problème, en ce qui me concerne – et attention il s’agit d’une opinion toute personnelle – ce sont les faes. Je déteste ces créatures et à chaque fois que je lis un roman où ils ont un rôle à jouer je peste contre leur nature et le fait qu’on ne puisse pas leur faire confiance. Cela n’a pas raté cette fois encore et même s’il s’agit d’un élément indispensable dans l’intrigue, j’ai eu du mal à apprécier le personnage de Reth. Néanmoins, comme je suis une petite curieuse, je sais d’ores et déjà que je ne pourrai pas m’empêcher de lire la suite pour savoir ce que devient Evie !

Harper Teen, août 2010

Ally Condie – Matched

Ally Condie - MatchedCassia vit dans une société qui fait pour elle tous les meilleurs choix, y compris son « Promis », celui avec qui elle partagera sa vie. C’est lors d’un grand banquet que chaque jeune fille découvre qui sera son compagnon. Pour Cassia, les choses n’auraient pas pu mieux se passer puisque c’est avec son ami d’enfance qu’elle va fonder un foyer. Tout était parfait jusqu’à ce que, par curiosité, elle insère la disquette contenant les informations sur son Promis et découvre le visage d’un autre…

Dès le début, j’ai été très intriguée par cette société à l’apparence parfaite dans laquelle personne n’est vraiment libre de faire quoi que ce soit. On vous dit qui épouser, quel travail vous allez faire, combien d’enfants vous aurez, tout en sachant que votre décès sera programmé le jour de votre quatre-vingtième anniversaire. Pourtant, après cet incident, Cassia se rend compte que tout ce en quoi elle croyait n’est peut-être pas si idéal que ça, et elle va essayer d’en savoir plus sur Ky Markham dont le visage n’aurait jamais dû apparaître sur son écran, au risque d’enfreindre à son tour quelques règles…

Je dois dire que je ne me suis pas ennuyée du tout au cours de cette lecture bien qu’il n’y ait pas toujours énormément d’action, c’est plutôt petit à petit que vous sentez combien cette société est pesante et que vous commencer à douter de toute l’organisation avec l’héroïne. Héroïne que j’ai beaucoup apprécié d’ailleurs car elle se pose des questions, mais elle n’agit pas de façon impulsive pour autant, elle essaye de faire ce qui est pour le mieux pour tout le monde et se retrouve dans une position où elle va devoir choisir, ce que la société refuse justement à tous.

Quant à la fin du livre, je ne l’avais pas imaginé comme ça et du coup toute l’intrigue est relancée pour le prochain tome ! Dire qu’il faudra attendre novembre 2011…

En français, Promise, sortira le 7 avril aux éditions Gallimard jeunesse.

Puffin, décembre 2010

Jeri Smith-Ready – Shade

jeri smith-ready - shadeAura est la première personne à être née après le « Changement ». Comme tous les enfants et adolescents nés à partir de ce moment là, elle est capable de voir les fantômes. Bien que ces jeunes aient le devoir de répéter le témoignage des fantômes au cours des procès dans lesquels ils sont impliqués, certains peuvent se montrer relativement pénibles en dehors et le seul moyen de les tenir éloignés est de porter quelque chose de couleur rouge.

Aura ne voit aucun problème à cet état de fait, jusqu’au jour où son petit ami Logan meurt dans des circonstances stupides.

Juste avant cet accident, un autre personnage intéressant fait son apparition dans le récit, il s’agit de Zachary, un jeune écossais qui vient d’être transféré dans son lycée, et qui se trouve être la dernière personne née avant le « Changement ».

Ce dernier va se montrer très prévenant avec Aura après cette terrible épreuve, ce qui ne manquera pas d’éveiller la jalousie du fantôme de Logan, plus présent que jamais.

J’ai trouvé le roman un peu long à démarrer, en fait j’attendais la mort affreuse du petit ami (que je n’apprécie pas beaucoup, il faut le dire) pour déclencher l’action, puisque c’est de cela qu’il est question, et elle met un petit peu de temps à arriver à mon goût. Mais une fois Logan devenu fantôme, l’histoire est vraiment lancée. Je dois dire que je n’ai pas vraiment adhéré aux choix de l’héroïne mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier le scénario concocté par l’auteure, et surtout j’avais espoir que le jeune Zachary au charmant accent écossais se retrouve sur le devant de la scène. Je ne vous dis pas si ça va être le cas, je ne veux pas vous révéler l’intrigue mais en tout cas, vous avez compris que ma préférence va à Zach plutôt qu’à Logan !

Quoi qu’il en soit, le premier tome nous met bien en situation et pose des questions primordiales. Quel évènement a provoqué le « Changement »? Aura a-t-elle un rôle particulier à jouer en tant que première née après l’évènement ? Quant à sa rencontre avec Zachary, est-elle fortuite ou non ? Je dois dire que j’ai été assez intriguée et que j’ai vraiment envie de connaître l’explication que va nous fournir Jeri Smith-Ready.

Ce n’est pas un roman exceptionnel mais il est suffisamment bon pour qu’on ait envie de continuer l’aventure. Le deuxième tome intitulé Shift est prévu pour le 3 mai 2011 !

Simon Pulse, mai 2010

Simone Elkeles – Rules of Attraction

Simone Elkeles - Rules of attractionAprès deux ans au Mexique aux côtés de sa mère et de son petit frère Luis, Carlos Fuentes retourne contre son gré aux États-Unis où il va devoir partager la chambre d’étudiant de son grand frère pour pouvoir poursuivre ses études au lycée.

Carlos Fuentes n’est pas aussi séduisant que son grand-frère Alex mais il est en revanche tout aussi peu enclin à obéir aux règles. Il fait donc tout pour faire tourner son frère en bourrique mais surtout Kiara, cette élève studieuse un peu garçon manquée qui s’intéresse plus aux voitures qu’aux fringues et qui a décidé de se dévouer pour lui servir de guide dans son nouveau lycée.

Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que le fait de jouer les durs se retournerait contre lui et qu’il allait faire le parfait coupable d’une affaire qui ne le concernait pas. A moins que ce ne soit son passé qui le rattrape ?

Une fois de plus j’ai été séduite par le style de Simone Elkeles et sa façon de trouver le mot juste dans toutes les situations. Certaines scènes et répliques sont vraiment à retenir, je ne vous en dis pas plus ! Pour ce qui est de la narration, elle utilise la même formule que dans Perfect Chemistry, c’est donc une alternance de chapitres entre Carlos et Kiara qui nous permet de bien comprendre ce qu’il y a dans la tête de ces deux personnages et de nous attacher à eux.

La présence d’Alex et de Brittany est également une très bonne idée, j’ai pris beaucoup de plaisir à les retrouver même si ils ne sont pas les personnages centraux du roman. J’ai aussi beaucoup aimé la famille de Kiara et son meilleur ami grâce à qui certaines scènes deviennent vraiment très drôles.

Le scénario n’offre quant à lui pas d’énormes surprises mais la façon dont l’auteure le raconte est tellement agréable que c’est n’est pas vraiment un défaut. On retrouve également les mêmes préoccupations que dans le premier volume, la peur d’être différent, la difficulté de s’exprimer quand on fait partie d’une minorité, etc. Outre la romance qui semble se dessiner au fil des pages, ces questions forment une part importante du récit et en font un roman bien moins léger qu’il n’en a l’air de prime abord.

Bref, j’ai aimé ce livre et j’en veux d’autres comme ça !

Le troisième tome – Chain Reaction – mettra en scène le dernier des frères Fuentes, Luis ; il est attendu pour mai 2011. Je m’en réjouis d’avance !

Walker & Company, avril 2010

Voir aussi : Simone Elkeles – Perfect Chemistry