Archive for the ‘ SF – Fantasy – Fantastique ’ Category

Hommage à Robert Holdstock

la forêt des MythagosUne bien triste nouvelle : Robert Holdstock est décédé hier à l’âge de 61 ans des suites de son infection E.coli (je ne suis pas spécialiste, d’après ce que j’ai lu il s’agit d’une bactérie intestinale).

Cette disparition prématurée laisse un grand vide dans le monde de la littérature et en particulier dans celui de l’imaginaire. Son œuvre majeure – La Forêt des Mythagos – a sans doute permis à de nombreux lecteurs une totale évasion et des aventures inoubliables dans un cadre merveilleux. Je ne connais pas ses autres œuvres mais permettez- moi de revenir sur cette inoubliable tétralogie.

La famille Huxley vit en bordure du bois de Ryhope, dans le Herefordshire. La particularité de ce bois est que, bien qu’on puisse en faire le tour en deux heures, on peut s’y perdre pendant des jours lorsqu’on y pénètre. Car c’est un lieu dans lequel peuvent se matérialiser les rêves et où peuvent apparaître des personnages que l’on pense imaginaires. C’est ainsi que l’on fera connaissance avec les Mythagos en compagnie de Steven, protagoniste du premier volume, parti à la recherche de son frère tombé amoureux d’une mythago. S’en suivra un parcours semé d’embuches et jalonné de nombreuses rencontres dans ce bois à la fois merveilleux et dangereux. Les volumes suivants mettront en scène d’autres membres et des proches de la famille Huxley, qui tous vivront une expérience inoubliable dans la forêt des Mythagos.

Tout ceci en fait une œuvre extrêmement riche – bien qu’inégale – pleine d’action et de rencontres formidables, dans laquelle on prend un immense plaisir à s’évader. Merci à Robert Holdstock pour ce fantastique voyage.

L’intégrale est disponible en 2 volumes chez Denoël dans la collection Lunes d’Encre.

Son prochain roman « Avilion » qui sera aussi situé dans l’univers des Mythagos, paru en juillet 2009 en anglais, devrait être édité en français en 2011 dans la collection Lunes d’Encre.

José Carlos Somoza – La clé de l’abîme

La clé de l'abîmeL’histoire débute en Allemagne, dans un train reliant Dortmund et Hambourg, en compagnie de Klaus Siegel, passager au comportement étrange. Apparemment blessé, il va faire appel à Daniel Kean, employé à bord du train, qui vient tout juste de laisser sa femme et sa fille pour partir travailler alors que cette dernière a fait un drôle de cauchemar à propos d’un train sombre… Peut-être aurait-il dû porter plus d’attention à ce mauvais présage…

Pour avoir voulu l’aider, Daniel se retrouve alors pris en otage, en tête à tête avec cet homme qui affirme ne vouloir parler qu’à lui. Ses derniers mots avant de mourir seront chuchotés à l’oreille de Daniel. Et voilà notre protagoniste, un non-croyant, devenu dépositaire du secret qui pourrait détruire Dieu : l’emplacement de la « clé » ; et tout cela sans en être vraiment conscient. S’en suivra un périple qui nous mènera à plusieurs endroits du globe, au cours duquel il sera poursuivi par les uns, aidé par les autres, sans jamais vraiment connaître ni comprendre les buts de chacun.

José Carlos Somoza nous livre une nouvelle fois un roman atypique, n’hésitant pas à nous entraîner sur des chemins escarpés, dans un lointain futur où les hommes ne naissent plus mais sont créés, où les croyances ne sont plus les mêmes et où le lecteur pourra se sentir un peu déboussolé.

Certes, on peut parfois se demander si tout ceci est vraiment cohérent, mais ce roman n’est reste pas moins un bon moment de lecture au cours duquel on ne s’ennuie pas.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’auteur, je conseille vivement « Clara et la pénombre » – mon préféré – un thriller futuriste où les humains sont devenus les supports des œuvres d’art, et « La caverne des idées », une enquête qui se situe dans la Grèce antique.

Editions Actes Sud, septembre 2009

PS : J’aime beaucoup l’illustration de couverture de Natalie Shau, si cela vous intéresse,  je vous propose de faire un petit tour sur son site : http://natalieshau.carbonmade.com.