Archive for the ‘ YA/Jeunesse ’ Category

Maggie Stiefvater – Sous le signe du scorpion

Maggie Stiefvater - Sous le signe du scorpionQuatrième de couverture  : Chaque année, au mois de novembre, se déroulent les Courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des étalons de mer cannibales. Cette année, Sean Kendrick, dix-neuf ans, tente de nouveau sa chance, bien décidé à arriver premier. Puck Connolly, quant à elle, n’aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement.

Les personnages principaux, Sean et Puck, sont très différents l’un de l’autre. Lui sait qu’il va participer aux Courses du Scorpion depuis qu’il est tout petit, elle s’y trouve contrainte et n’y est absolument pas préparée. Malgré leurs différences, on s’attache autant à l’un qu’à l’autre et pourtant on sait qu’il ne pourra y avoir qu’un vainqueur !

Il y a beaucoup de choses que j’ai aimées dans ce roman et, bien que ce ne soit pas un coup de cœur, j’aurais bien du mal à lui trouver des défauts.

Tout d’abord, il y a les capaill uisce, ces chevaux carnivores sur lesquels se déroulent des courses mortelles ; je les ai trouvés à la fois effrayants et fascinants et j’ai pris un immense plaisir à les imaginer. C’est une idée que je trouve originale et bien exploitée et qui ne nous épargne pas au fil des pages, émotions garanties !

Je dois avouer que je m’attendais à ce qu’il y ait une histoire d’amour mais ce n’est pas un sujet qui prend une grande place dans le roman, et en ce qui me concerne, ce n’est pas plus mal pour une fois ! Le livre est plus centré sur les sentiments que procurent les courses et l’attachement pour ces bêtes malgré leur côté effrayant.

J’ai aussi aimé le fait que l’histoire se déroule sur une petite île qui semble complètement à part du reste du monde et l’attachement de Puck pour celle-ci en opposition à son frère qui souhaite partir sur le continent. Ces sentiments sont très bien exprimés sous la plume de Maggie Stiefvater.

En conclusion : une lecture qui a vraiment réussi à me surprendre !

Le Livre de poche jeunesse, janvier 2014

Du côté des challenges : A tous prix chez Asphodèle, Grand Prix de l’Imaginaire 2013

logo-challenge-c3a0-tous-prix-asphodèle

Malorie Blackman – Entre chiens et loups

Malorie Blackman - Entre chiens et loupslogo_coeurPerséphone « Sephy » Hadley est noire, Callum McGregor est blanc. Ils sont amis depuis l’enfance mais depuis que la mère de Callum a été virée de chez les Hadley, ils doivent se voir en cachette. On pourrait penser que les choses vont s’arranger lorsque Callum réussit à intégrer la même école que Sephy qui va, pour la première fois cette année, accueillir des étudiants blancs ; mais on se tromperait complètement…

Quelle claque ! Entre chiens et loups est un livre excellent et c’est un gros coup de cœur pour moi.

Ce roman, je l’ai dévoré. L’histoire couvre une période beaucoup plus large que ce que je pensais ce qui donne lieu à de nombreux rebondissements et j’avais hâte de faire défiler les pages, portée par l’espoir que les choses s’arrangent. Parce que, sans risque de spoiler, je peux vous dire une chose : Malorie Blackman n’épargne pas ses personnages.

C’est un livre dur mais nécessaire parce qu’il fait réfléchir sur le racisme et sur l’égalité. Le fait que dans ce roman les blancs soient opprimés et que les noirs dominent est une bonne idée qui nous amènent à nous poser des questions – en tout cas je l’espère ! – quelle que soit la couleur de notre peau.

Un excellent roman qui fait réfléchir à mettre entre toutes les mains ! De mon côté, j’attends un peu d’être remise de mes émotions pour lire le deuxième tome de cette tétralogie, La couleur de la haine.

Milan, septembre 2005

D’autres avis chez bladelor, Cécile, Karine.

Du côté des challenges : Animaux du Monde chez Sharon.

Challenge Animaux du Monde

Eli Anderson – Le secret des éternels

Eli Anderson - Le secret des éternelsLe secret des éternels est le troisième tome de la série Oscar Pill et sans conteste celui dont le démarrage est le plus palpitant !

Oscar et ses camarades ont maintenant 14 ans, c’est l’âge des premières amours et dans le cadre de la formation des Médicus, c’est le moment d’explorer les organes de la reproduction ! Une fois encore Eli Anderson fait preuve de beaucoup d’imagination lorsqu’il s’agit de nous plonger à l’intérieur du corps humain et les péripéties sont nombreuses.

Il nous offre également un changement de cadre puisqu’une partie de l’action se déroule à Paris, ce fût pour moi un grand plaisir de voir le Louvre sous un jour nouveau !

Ce troisième tome a aussi un côté plus sombre que les précédents, on se rend de mieux en mieux compte du danger que représentent les Pathologus et des risques que prennent Oscar et ses amis.

Pour l’instant, c’est, à mon goût, le meilleur tome de la série ! Aventures à suivre dans L’allié des ténèbres.

J’ai lu, septembre 2013

Katja Millay – Tes mots sur mes lèvres

Katja Millay - Tes mots sur mes lèvresQuatrième de couverture : Après avoir été agressée, Nastya, ancienne surdouée du piano, s’est inventé une nouvelle identité et s’est réfugiée dans le silence. Elle ne parle plus depuis deux ans. Josh, lui, est seul au monde. Tous les membres de sa famille sont morts les uns après les autres. Son remède : la solitude et le travail du bois. Peu à peu, Nastya partage la vie de ce garçon doux et discret. L’amitié s’installe, puis les sentiments amoureux. Nastya se remet à parler, sans pour autant se dévoiler. Nastya et Josh se soignent l’un l’autre, craignant tout de même de trop s’attacher, la vie ne les ayant pas habitués au bonheur. Leur passion sera-t-elle plus forte que les blessures de la vie ?

Après les nombreuses critiques positives que j’avais lues, je dois dire que mes attentes étaient très élevées, et c’est avec un certain regret que je dois avouer avoir été légèrement déçue. Ce n’est pas que l’histoire ne m’a pas plu mais j’espérais ressentir plus d’émotions, je m’attendais à avoir des papillons dans le ventre et il n’y en a pas eu…

Pourtant, j’ai bien aimé le personnage de Josh qui est assez intrigant pour qu’on ait envie de le connaître et même Drew, malgré son attitude a fini par me plaire. Nastya par contre, est un personnage plus complexe et m’a fait éprouver des sentiments ambivalents. Son vœu de silence et sa volonté de changer d’image sont difficiles à comprendre, d’autant qu’au début du livre on ne sait pas ce qu’il lui est arrivé exactement. Ceci dit, j’ai bien aimé son rapprochement avec Josh et malgré quelques choix peu satisfaisants de la part de l’héroïne, j’ai aimé l’issue de l’histoire.

Une lecture plaisante mais un peu en-dessous de mes attentes.

Fleuve éditions, Territoires, janvier 2014

Louise Rennison – Le coup passa si près que le félidé fit un écart

Louise Rennison - Le coup passa si près que le félidé fit un écartNeuvième tome sur les dix qui composent le journal intime de Georgia Nicolson et je m’amuse toujours !

Arrivé à ce stade de l’histoire, il devient cependant difficile de se rappeler tous les éléments précédents, notamment les jeux de mots et expressions utilisés ; quelqu’un qui ouvrirait le livre au hasard se demanderait ce que c’est que ce charabia ! Pour ma part, même si je suis passée à côté du sens de deux ou trois mots, j’ai quand même bien rigolé.

A la différence des autres tomes, l’intrigue de celui-ci comporte un élément dramatique auquel je ne m’attendais pas et qui m’a fait une grosse frayeur. Il m’a aussi permis de voir Georgia dans un nouvel état d’esprit beaucoup moins autocentré, ça fait du bien !

J’attends avec impatience le dénouement !

Gallimard, Pôle fiction, octobre 2013

Du côté des challenges : Animaux du monde chez Sharon.

Challenge Animaux du Monde

Joyce Carol Oates – Ce que j’ai oublié de te dire

Joyce Carol Oates - Ce que j'ai oublié de te direPrésentation de l’éditeur : C’est la dernière année de lycée pour Merissa et Nadia. Les deux filles ont plus que jamais besoin de leur meilleure amie, la singulière, l’étrange et abrupte Tink qui s’est suicidée six mois plus tôt. Chacune est seule avec des secrets qu’elles ne pouvaient partager qu’avec Tink. Des secrets inavouables qui ont mis en péril leur amitié, mais qui les ont également mises en danger. Tink aussi avait un secret, un secret très lourd mais jamais elle ne leur a confié son tourment… Comment continuer à vivre avec ses silences quand la seule personne qui vous comprenait est morte ?

Le roman est découpé en trois parties dont chacune se concentre sur une des jeunes filles. C’est d’abord avec Merissa que nous faisons connaissance, bonne élève, globalement appréciée, elle cache pourtant un malaise accentué par la disparition de son amie Tink, la seule à qui elle aurait pu se confier… Puis, vient la partie consacrée à Tink dans laquelle on espère comprendre la raison de son geste. Son comportement agressif en fait un personnage qu’on a du mal à apprécier mais qu’on finit par comprendre. Enfin, Nadia qui se sent rejetée par un père toujours absent et qui, n’ayant personne à qui se confier depuis la mort de Tink, développe une passion amoureuse pour l’un de ses professeurs…

La force de ce roman réside dans la façon qu’a Joyce Carol Oates de décrire les sentiments et d’exprimer les pensées de ces adolescentes qui ont perdu leurs repères. En plus du suicide de Tink, l’auteure met le doigt sur un certain nombre de problèmes tels que le manque de communication avec les parents et même des adultes en général et le sentiment d’être incompris, le poids du regard des autres, la pression sociale liée au choix d’une université, etc.

Ce que je reproche toutefois à ce roman est le manque de cohésion entre les trois parties ; outre l’amitié de trois filles, il n’y a pas vraiment de lien entre les histoires ni de conclusion satisfaisante. Il manque donc un petit quelque chose mais, prises individuellement, Merissa, Tink et Nadia ont toutes, à travers leur parcours, des choses à nous apprendre.

Ce que j’ai oublié de te dire n’est pas le livre le plus abouti de la romancière mais j’ai aimé les sujets traités.

Le roman sort aujourd’hui, vendredi 3 janvier 2014, en librairie. Je remercie les éditions Albin Michel pour l’envoi des épreuves.

Albin Michel, Wiz, janvier 2014

Du côté des challenges : Le challenge US chez Noctenbule ; Romancières américaines chez Miss G.

Sarah Dessen – Écoute-la

Sarah Dessen - Ecoute-laQuatrième de couverture : Annabelle a tout pour être la star du lycée. La jeune fille se sent pourtant désespérément seule. Jusqu’au jour où elle rencontre Phil, un fou de musique qui a décidé de toujours dire la vérité en face, qu’importent les conséquences…

Annabelle, qui préfère inventer des histoires pour éviter tout conflit, sera-t-elle capable d’accepter l’amitié de ce garçon si différent des autres ? Lui seul semble capable de déchiffrer son cœur comme une partition de musique.

Écoute-la est un roman que j’ai bien aimé dans l’ensemble, aussi bien l’histoire d’Annabelle et Phil autour de la musique, que celle des sœurs de la jeune fille mais avec un petit bémol toutefois. En effet, on comprend dès le début qu’il s’est produit quelque-chose trois mois plus tôt qui a fâchée Annabelle avec sa meilleure amie Sophie mais sans savoir de quoi il s’agit. Cela entretient un certain mystère et s’inscrit bien dans le personnage d’Annabelle mais cela a quelque peu biaisée mon sentiment envers elle.

Ce que j’ai trouvé le plus intéressant toutefois c’est la relation qu’elle établit avec Phil, un garçon avec qui elle n’a rien en commun. Leurs discussions, autour de la musique et autres, sont les passages que j’ai préféré car ils posent de bonnes questions sur la façon de communiquer avec les autres.

Une lecture qui confirme mon sentiment que j’avais eu à la lecture de Cette chanson-là, également de Sarah Dessen ; j’aime la façon dont elle décrit les sentiments de ses personnages mais ses héroïnes ont une légère tendance à m’énerver !

Pocket jeunesse, mai 2013

Eli Anderson – Les deux royaumes

Eli Anderson - Les deux royaumesQuatrième de couverture : Un an s’est écoulé depuis mon premier voyage. J’ai appris des choses troublantes sur mon père, un célèbre Médicus disparu. Je dois découvrir la vérité sur lui. Enfin, mon pendentif retrouve son éclat : l’ordre des Médicus a besoin de moi ! Cette fois, je dois pénétrer dans le second Univers, là où se trouvent les Deux Royaumes mystérieux, Pompée et les Souffles. Le Prince Noir, mon ennemi irréductible, le sait-il déjà ? Depuis que j’ai été choisi pour lutter contre lui, il a entamé une guerre sans merci contre moi. Mais je suis prêt à le combattre. Plus que jamais.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le premier tome et Oscar Pill a grandi… mais pas tant que ça ! Il a appris de nombreuses choses sur ses capacités et sur sa famille mais il lui reste encore un long chemin à parcourir dont un certain nombre d’épreuves pour achever sa formation de Médicus. J’aime vraiment beaucoup ce concept de Médicus et les passages de l’histoire dans lesquels les personnages voyagent dans le corps humains sont toujours intéressants en plus d’être rythmés. J’ai été ravie de retrouver Oscar et ses amis et de suivre ses péripéties. Pour ce qui est de ses ennemis, en revanche, je trouve qu’on n’en sait pas beaucoup plus par rapport au tome précédent, j’espère donc avoir plus d’éclaircissements dans le suivant car pour l’instant, on ne sait pas exactement de qui vient la menace…

Un deuxième tome prenant dans lequel on ne s’ennuie pas et avec des personnages attachants, cela confirme mon sentiment qu’il s’agit d’une très bonne série jeunesse.

J’ai lu, mai 2013

Cassandra Clare – La cité des anges déchus

Cassandra Clare - La cité des anges déchusIl y a peu de temps, j’ai visionné l’adaptation cinématographique du premier tome de la série The Mortal Instruments de Cassandra Clare – que j’ai trouvé bien mais pas extraordinaire, soit dit en passant – et cela m’a donné envie de lire la suite des romans, puisque je m’étais arrêtée après le troisième tome.

Ce quatrième tome, La cité des anges déchus, met en avant le personnage de Simon alors que Clary et Jace passent presque au second plan pendant une bonne partie du livre. Cela ne m’a pas dérangée car j’ai toujours eu beaucoup d’affection pour Simon et je suis contente qu’il ait autant d’importance dans l’intrigue, même si je ne suis pas forcément d’accord avec certains de ses choix ! Il m’est difficile d’approfondir sans spoiler mais j’ai aimé les complications apportées par les évènements du précédent tome.

Quant à Clary et Jace, j’ai moins été touchée par ce qui leur arrive que par le passé où la tension était beaucoup plus vive. Heureusement ceci est compensé par la présence des personnages secondaires et même le retour de certains !

Je ne sais pas trop quoi penser de la fin, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais, je vais donc devoir attendre de lire la suite pour voir si ce rebondissement me satisfait ou non.

Je l’ai trouvé un peu en-dessous des trois premiers tomes mais j’ai quand même pris du plaisir à cette lecture et je continuerai sans faute la série !

Pocket jeunesse, juillet 2013

Du côté des challenges : Le challenge US chez Noctenbule.

challenge_US

James Dashner – Le Labyrinthe

James Dashner - Le LabyrintheQuatrième de couverture : Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

Ce roman est un véritable page-turner, une fois commencé, il m’a été impossible de le poser ; et le pire, c’est que je n’avais même pas prévu de le lire, je l’ai pris dans ma PAL sans réfléchir et j’ai vraiment bien fait !

Le labyrinthe est le premier tome d’une dystopie totalement efficace. Le mystère qui règne autour du labyrinthe est aussi fascinant qu’effrayant, tout comme les raisons pour lesquelles ces adolescents sont enfermés dans ce camp. On se demande bien pourquoi ils n’ont aucun souvenir de leur passé, ce qui a pu arriver à l’extérieur, et surtout, qui sont ceux qui tirent les ficelles…

The Maze Runner_poster 1

Un bon roman YA qui plaira aussi bien aux filles qu’aux garçons !

Mon unique crainte est que la suite ne soit pas à la hauteur…

Le tome 2, La terre brûlée, est sorti le 14 août dernier, toujours aux éditions Pocket jeunesse.

Pocket Jeunesse, octobre 2012

Un film adapté de ce roman est a priori prévu pour février 2014 en France.

The Maze Runner est réalisé par Wes Ball ; pour le casting, le rôle de Thomas est interprété par Dylan O’Brien (Stiles dans Teen Wolf), il sera entouré, entre autres, de Will Poulter (We’re the Millers), Thomas Brodie-Sangster (Jojen Reed dans Game of Thrones), et Kaya Scodelario, connue pour son rôle dans la série Skins.

Il n’existe pas encore de trailer (en tout cas je n’en ai pas trouvé) mais les images me donnent déjà sacrément envie de le voir !

The Maze Runner_poster