Posts Tagged ‘ Bit-lit ’

Karen Marie Moning – Burned

Je n’avais pas autant aimé Iced que les précédents tomes de la série Fever à cause du personnage de Dani, j’ai donc été ravie de voir que dans Burned, la narration est faite du point de vue de différents personnages.

KMM - Burned

J’ai retrouvé l’univers de Fever avec beaucoup de plaisir, ce qui n’était pas gagné quand j’ai commencé cette série car en général je n’aime pas les univers qui mettent en scène des faes. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas d’explication ; donnez-moi des vampires, des loups-garous, des métamorphes, je marche, les faes, non, sauf sous la plume de Karen Marie Moning.

Même si ma lecture du précédent tome remontait à pas mal de temps, je me suis vite remise dans le bain et j’ai été ravie de retrouver les protagonistes de la série. L’apparition du personnage de Jaina est intéressante, je salue une fois de plus l’imagination de l’auteure qui trouve toujours le moyen de surprendre les lecteurs.

Burned a pleinement satisfait mes attentes, je n’ai qu’une chose à dire, vivement la suite !

J’ai lu, janvier 2016

Publicité

J.R. Ward – L’amant éternel (Lover Eternal)

J.R. Ward - L'amant éternelIl y a quelques jours, je découvrais La Confrérie de la Dague Noire et, contre toute attente, cela me plu. A tel point que je n’ai pas résisté longtemps avant d’ouvrir ce second tome consacré à Rhage !

Rhage ayant gravement contrarié la Vierge Scribe, il a été condamné à une malédiction de deux cents ans ; dès que ses envies et pulsions sont contrariées, il se transforme en une créature d’au moins deux mètres cinquante ressemblant à un dragon. Autant vous dire toute de suite qu’il ne faut pas l’énerver ! Ceci dit, c’est une capacité qui peut s’avérer utile face aux éradiqueurs, ne trouvez-vous pas ? Le problème, c’est que dans ces cas-là, il s’en prendrait tout aussi bien à ses amis qu’à ses ennemis (ça ne serait plus une malédiction, nous sommes bien d’accord).

Désormais, s’il n’évacuait pas régulièrement sa tension, il devenait une machine à tuer. Pour se soulager et recouvrer un certain équilibre, deux moyens seulement s’offraient à  lui : se battre ou faire l’amour et il en usait comme un diabétique doit s’injecter de  l’insuline. Du moment qu’il avait sa dose, il arrivait à se maîtriser, mais ça ne marchait pas toujours. Et lorsqu’il perdait la tête, ça tournait mal pour tout le monde, lui y  compris.

Un jour, une civile prénommée Bella demande de l’aide à la confrérie, elle a rencontré un jeune garçon muet sur le point d’effectuer sa transition qui semble tout ignorer de sa nature et de ses origines. Bella souhaite le confier à la confrérie et l’emmène dans ses locaux avec son interprète, Mary, une humaine.

Dès qu’il perçoit sa présence, Rhage jette son dévolu sur la jeune femme. Lui-même ne comprend pas son attirance, d’autant qu’elle est humaine, atteinte de leucémie, et qu’il ne pourra jamais être avec elle…

Un deuxième tome dans la lignée du premier, avec de l’action, des vampires, des scènes osées mais avec un personnage principal plus torturé et aussi plus touchant. Les passages avec les éradiqueurs m’ont un peu saoulé (au passage, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ils dégagent une odeur de talc, ça serait gentil ; parce que bon, moi, des méchants qui sentent le talc, j’ai du mal à ne pas rire, quand même) ; mais ceci mis à part, j’ai passé un bon moment avec L’amant éternel. Certes, ce n’est pas de la grande littérature, mais est-ce exactement ce qu’on demande quand on lit une romance paranormale ? Pas vraiment, pour ma part, et ce n’est pas non plus illisible donc ça me convient. Je voulais du divertissement, j’ai été servie, je suis ravie !

J.R. Ward ayant laissé une affaire en suspens à la fin de ce deuxième tome, je vais être obligée de lire la suite, L’amant furieux, mince alors !

Milady, juillet 2010

J.R. Ward – L’amant ténébreux (Dark Lover)

J.R. Ward - L'amant ténébreuxAudasz est un vampire faisant partie de la Confrérie de la Dague Noire, une société qui a pour mission de défendre les vampires contre les éradiqueurs. Il y a 25 ans, il a eu une fille avec une humaine dont il était sincèrement épris. Alors que sa fille Beth arrive à l’âge de la transition (transformation en vampire), il demande à Kolher, un des vampires les plus puissants, de l’assister pendant cette douloureuse épreuve afin qu’elle puisse résister à la douleur et avoir une chance de survivre, si je puis dire. Dans un premier temps, Kolher refuse, mais lorsque Audasz meurt dans l’explosion de sa voiture, il revient sur sa décision et décide d’honorer les dernières paroles de son frère au sein de la confrérie. Lorsqu’il voit la jeune femme pour la première fois, il sait qu’il fera tout pour la protéger, et qu’il a, par la même occasion, gagné un paquet d’emmerdes…

Contre toute attente, je dois dire que j’ai aimé ce premier tome de la Confrérie de la Dague Noire. Évidemment, j’ai relevé un certain nombre de défauts déjà évoqués par d’autres blogueuses, à savoir le manque de négation dans les dialogues, les nombreux « h » qui viennent s’immiscer dans des mots où ils n’ont pas lieu de se trouver, les clichés que l’on retrouve souvent dans les romances ; et pourtant, cela ne m’a pas dérangée tant que ça.

J’ai bien aimé le personnage de Kolher et ceux qu’il appelle ses frères (il me tarde d’ailleurs de mieux apprendre à les connaître dans les tomes suivants !), j’ai aimé l’histoire d’amour entre le guerrier vêtu de cuir et Beth la vampire novice, et même l’histoire globale avec les éradiqueurs bien que les passages les concernant soient moins sympas à lire que le reste !

Me voilà donc lancée dans cette série qui compte actuellement 10 tomes en VO dont 6 ont déjà été traduits en français. Le tome 7, L’amant vengeur, est d’ailleurs prévu pour le mois de mai.

Pour ma part, je vous retrouve bientôt pour vous parler de L’amant éternel !

Milady, juin 2010

D’autres billets chez Azilys, Bladelor, Cécile, Fashion, Karine, Sandy, Syl.

Dark Divine bientôt dispo en français !

Dark Divine, roman de Bree Despain, sera disponible le 10 juin 2010 aux éditions La Martinière jeunesse.

Vous pouvez lire l’avis de Clarabel qui l’a lu en VO, pour savoir de quoi ça parle ! Je ne copie pas le mot de l’éditeur qui apparemment révèle trop de choses, et moi, je n’aime pas en savoir trop avant d’ouvrir un livre !

Dark Divine - Bree Despain