Posts Tagged ‘ Littérature coréenne ’

Le Printemps coréen revient chez Coccinelle !

Comme l’an dernier, Coccinelle organise un challenge Printemps coréen. Cette année, il se déroulera du 31 janvier au 20 juin 2014.

Je vous laisse aller voir les modalités sur son blog en cliquant sur le logo ci-dessous !

ob_0d21a4_printempscoreen2014-1

SHIN Kyung-Sook – Li Chin

SHIN Kyung-Sook - Li ChinPrésentation de l’éditeur : Au commencement étaient quatre pages de mémoires contant le destin singulier d’une danseuse attachée à la maison royale de Corée à la fin du dix-neuvième siècle. A cette époque-là le royaume ermite s’ouvre au monde qui le découvre à son tour, et c’est ainsi que le premier diplomate français en poste en Corée tombe sous le charme de Li Chin, danseuse à la cour royale, femme d’une beauté et d’une intelligence exceptionnelles, et l’emmène avec lui à Paris, où elle rencontre Emile Guimet et Guy de Maupassant.

De cette histoire d’amour passionné qui scelle la rencontre de deux mondes inconnus l’un à l’autre, émerge avec un éclat extraordinaire la figure de Li Chin, dont la grâce, la sensualité et l’esprit pénétrant subjuguent ceux qui la croisent, mais qui jamais ne se livre totalement en retour. Entrée à la cour à cinq ans, entraînée dans les tourbillons et les drames de l’histoire de la Corée, ce n’est que dans la danse que cette femme secrète et captive des désirs des autres peut s’abandonner enfin, livrer ses sentiments, déployer ses ailes et se sentir librement elle-même.

J’ai beaucoup aimé ce roman et l’histoire de cette jeune femme au destin atypique. Il est intéressant d’un point de vue historique et pour découvrir les coutumes coréennes. De plus, Li Chin illustre le choc des cultures que ce soit du point de vue des coréens ou de celui des français, et les difficultés à comprendre et parfois à répondre aux attentes d’une personne qui n’a pas la même vision des choses.

Je me suis complètement attachée au personnage de Li Chin, j’ai compris ses envies, ses souffrances, en tant que femme et en tant qu’étrangère. J’ai aussi compris Victor et son envie de séduire la jeune fille même s’il le fait maladroitement et bien qu’il n’ait pas répondu à mes attentes à la fin du roman, c’est quand même un personnage intéressant.

C’est en tout cas un très bon roman que je conseille fortement, que vous vous intéressiez à la Corée ou non !

Picquier poche, août 2012

PrintempsCoree3

« Printemps coréen » chez Catherine !

Un petit mot pour vous dire que je participe au challenge Printemps coréen organisé par Catherine du 20 mars au 20 juin 2013.

PrintempsCoree3

Si un petit voyage – littéraire ou autre – en Corée vous tente, n’hésitez pas à aller vous inscrire par-ici !

A paraître en octobre 2011

Une petite sélection des parutions à venir qui ont retenu mon attention, dans des styles très différents.

Sophie Jordan – Lueur de feu

Sophie Jordan - Lueur de feuJacinda est draki, des descendants des dragons qui peuvent prendre forme humaine. Mais elle crache également du feu, un don exceptionnel pour ceux de son espèce. Un matin, alors qu’elle enfreint le règlement en volant de jour, la jeune fille est prise en chasse. Jacinda s’échappe de justesse et trouve refuge dans une grotte. Quel est ce mystérieux garçon qui la surprend sans pour autant révéler sa cachette? Obligée de fuir pour éviter la punition de son clan, elle s’installe en plein désert avec sa mère et sa soeur. Mais pas question pour Jacinda d’oublier son « don ». Au lycée, elle retrouve le jeune garçon qui lui a sauvé la vie. Si Will ne la reconnaît pas, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Elle devrait pourtant le fuir, car le désir, comme la peur, pousse les drakis à se manifester, et ce serait une bien mauvaise idée de révéler sa vraie nature dans les couloirs du lycée…

Gallimard jeunesse, 29 septembre 2011

Ambre Dubois – Absinthes & Démons

Qui est réellement Lord Nermeryl ? Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ? Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ?

Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice… d’une manière bien singulière…

Éditions du Riez, 1 octobre 2011

José Carlos Somoza – L’appât

José Carlos Somoza - L'appâtLever de rideau. Ici une bretelle noire glisse sur une peau diaphane, là des yeux mi-clos quémandent un improbable pardon : parure et posture. Elles charment et abusent les sens, elles disent qui est le maître. Si le grand ordonnateur de ce manichéisme visuel s’appelle Shakespeare, nous ne sommes pas sur les planches du théâtre du Globe mais dans le centre de formation ultramoderne de la police madrilène. Des instructeurs y décryptent les codes élisabéthains, qui placent la satisfaction du désir à l’épicentre de notre psyché. Les agents sont formés à la technique des « masques » : identifier en quelques secondes la nature du désir le plus profond du suspect pour provoquer en lui une overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister. On les appelle les « appâts », Diana Blanco est leur meilleur élément.

Quand elle découvre que sa jeune sœur est aux prises avec l’insaisisssable Spectateur qui terrifie la ville, elle mène une course contre la montre qui la conduit jusqu’à l’antre du monstre. C’est du moins ce qu’elle croit.

Actes Sud, 5 octobre 2011

Jean-Luc Marcastel – Le dernier hiver

Jean-Luc Marcastel - Le dernier hiver2 035, 31º C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver s’est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l’océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d’un monde, que reste-t-il d’autre que l’amour ? L’amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l’amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l’amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L’amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu’elle a fait des hommes ?

Hachette, Black Moon, 5 octobre 2011

Elizabeth Chandler – Les secrets de Wisteria, tome 2

Les secrets de Wisteria 2Je comprends à la voix de ma tante qu’il y a un problème. Elle sort de l’eau et semble traîner quelque chose. Avant même de la voir clairement, je sais qu’il s’agit de ma mère. Sept ans plus tard, me voilà de retour dans la maison de mon enfance. Mais rien n’est plus pareil. Il se passe des choses étranges et ma cousine me fait peur. Sans parler de ce message qu’on m’a laissé : Tu seras la prochaine. On m’en veut, c’est sûr. Mais pourquoi ?

Hachette, Black Moon, 5 octobre 2011

Glen Duncan – Moi, Lucifer

Glen Duncan - Moi LuciferMoi, Lucifer, Ange Déchu, Porteur de Lumière, Prince des Ténèbres, de l’Enfer et de ce Monde, Seigneur des Mouches, Père du Mensonge, Suprême Apostat, Tentateur, Antique Serpent, Séducteur, Accusateur, Tourmenteur, Blasphémateur et, sans contestation possible, Meilleur Coup de l’Univers Visible et Invisible (demandez donc à Ève, cette petite garce), j’ai décidé — ta-daaah ! — de tout dire.

Tout ? Presque. Le funk. Le swing. Le boogie. Le rock. (C’est moi qui ai inventé le rock. Si vous saviez tout ce que j’ai inventé : la sodomie, bien sûr, la fumette, l’astrologie, l’argent… Bon, on va gagner du temps : tout, absolument tout ce qui vous empêche de penser à Dieu. C’est-à-dire à peu près tout ce qui existe.)

Dieu m’a laissé trente jours pour me racheter, dans ce corps immonde, chichement membré, d’écrivain suicidé… Mais qu’est-ce qu’Il croit ? Que j’ai du temps à perdre. J’ai un livre à écrire. Ma version de l’histoire. Et ça fera un putain de bon film, c’est moi qui vous le dis.

Denoël, Lunes d’Encre, 6 octobre 2011

Collectif – Cocktail Sugar et autres nouvelles de Corée

Cocktail Sugar et autres nouvelles de Corée

Cette brève et dense anthologie de nouvelles de Corée du Sud écrites par des femmes d’aujourd’hui bouleverse et secoue le lecteur, soudain projeté dans un univers qu’il connaît viscéralement et ignore en même temps : car s’il s’agit de la vie quotidienne, à Séoul ou dans les provinces. Ces histoires d’amour et de désillusion, de couples et de familles ont une force d’évocation intensément charnelle, soucieuse de l’instant et comme ancrée dans les mémoires. Ainsi avec ces Trois jours en automne où l’on suit l’installation dans un quartier chaud d’une obstétricienne célibataire devenue avorteuse par choix et qui en fin de parcours rêve de donner la vie. Ou avec la nouvelle titre, Cocktail Sugar, qui illustre le goût décalé de la classe moyenne pour les modes de séduction à l’occidentale, à travers un mot d’esprit qui, à force d’être répété, trahit en cascade la vie adultère.

Huit puissantes histoires de femmes écrites par des femmes, romancières consacrées, qui éclairent magnifiquement le nouveau visage de la littérature et de la société coréennes.

Zulma, 6 octobre 2011

Tessa Gratton – Blood Magic

Tessa Gratton - Blood MagicLe père de Silla a-t-il tué sa mère dans un accès de folie ? La jeune fille n’en croit rien. Un jour, un mystérieux personnage lui apprend que celui-ci avait des pouvoirs magiques et lui remet un recueil de sortilège écrit de sa main. Espérant en savoir plus en lisant le livre, Silla découvre l’existence de Joséphine, une sorcière maléfique liée à l’histoire de son père et apprend qu’elle a, elle aussi, des prédispositions à la magie. Au contact de Silla, le passé de Nick refait inexorablement surface. Les deux adolescents se retrouvent liés par la Magie du Sang. Ensemble, ils vont apprendre à se connaître, à utiliser leurs dons et découvrir ce qui est arrivé à leurs parents.

Éditions de la Martinière, 6 octobre 2011

Fabrice Colin – Winterheim

Fabrice Colin - WinterheimIl y a bien longtemps, les Faeders et les Dragons ont décidé de ne plus s’immiscer dans les affaires des mortels. Retirés loin de Midgard, ils ont cependant confié à la Dame des Songes et à ses trois demi-sœurs les Ténèbres la tâche de veiller sur les humains. Aujourd’hui, dans le royaume de Walroek, le jeune forestier Janes Oelsen, dont les parents n’ont jamais pu comprendre le caractère rêveur et la juvénile impétuosité, entre en possession, à la suite d’un pari, d’une mystérieuse carte. Accompagné de sa fidèle chouette Flocon, il part pour le château maudit de Nartchreck où, à en croire les légendes, repose un fabuleux trésor…

Indisponible depuis plusieurs années et réunie ici pour la première fois en un seul volume, la trilogie Winterheim demeure à ce jour l’une des œuvres les plus complètes et les plus envoûtantes sur la mythologie nordique.

Pygmalion, 12 octobre 2011

Ruta Sepetys – Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre

Ruta Sepetys - Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendreUne nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique. Au bout d’un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l’écriture.

Gallimard jeunesse, Scripto, 13 octobre 2011

Fabrice Colin – Les étranges sœurs Wilcox, tome 4 : Le dernier sacrifice

Fabrice Colin - Le dernier sacrificePour empêcher Sekhmet, la reine des vampires, de contrôler lemonde, Amber et Luna doivent impérativement découvrir le dernier fragment du Venefactor. En compagnie de Holmes, Stoker, Wilfred et du garou Eluwak, elles mettent le cap sur le pôle sud, où l’arme meurtrière est censée se trouver. Mais de redoutables ennemis sont à leurs trousses…Les soeurs Wilcox parviendront-elles à échapper à leur nature de vampires?

Gallimard jeunesse, octobre 2011

Veronica Roth – Divergent

Voir mon avis : Veronica Roth – Divergent

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions :les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.

À 16 ans, les adlescents doivent choisir leur faction, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.

Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore.  Ses résultats ne sont pas concluants. Cas rarissime, elle peut choisir entre 3 factions.  Pour sa sécurité, elle garde le secret sur sa véritable nature et choisit la faction réputée la plus dangereuse : les Audacieux.  Ce qui surprend tout le monde,y compris elle-même… Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera lechaos mais lui fera aussi découvrir l’amour…

Nathan, Blast, octobre 2011

Elena Johnson – Possession

Elena Johnson - PossessionViolette connaît les règles : les filles ne parlent pas aux garçons. Et elles doivent encore moins imaginer les embrasser. Les Penseurs régissent la Société. Ils ont le pouvoir de lire et dans l’esprit des citoyens. Mais Violette refuse d’être contrôlée. Elle se prépare à affronter la vérité sur le monde dans lequel elle vit … Contrôler ou être contrôlé.

Michel Lafon, 13 octobre 2011

Kami Garcia et Margaret Stohl – 18 lunes

18 lunesEntourés de Link, l’Incube nouveau venu, et de Ridley, la Sirène déchue, Ethan et Lena vont vivre une nouvelle année de rêves et de cauchemars.

Entre malédiction et trahisons, le choix de l’amour est-il encore possible ?

Hachette, Black Moon, 19 octobre 2011

Isaac Marion – Vivants

Isaac Marion - VivantsR a une vie compliquée. Il n’a pas de nom, pas de souvenirs ni de pouls. Mais il rêve. R est un zombie et il est un peu différent.Dans les ruines d’une ville à l’abandon, R rencontre une fille. Elle s’appelle Julie et elle est aux antipodes de ce qu’il connaît. Elle est vivante, palpitante. C’est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. Et c’est le début d’une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse. Jamais cela n’était arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts et défie la logique, mais il ne peut plus se contenter d’une existence vouée à la mort.Il veut respirer à nouveau, il veut vivre, et Julie va l’aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

Bragelonne, 21 octobre 2011

Franck Plasse – Rubedo, la conspiration des Lumières

RubedoNous sommes à l’aube de la Révolution Française. Louis XV préfère chasser en forêt de Senart tandis que les Philosophes inventent une nouvelle société plus égale et libre, l’Église cherche à étouffer cette émergence et le peuple, affamé, épuisé, gronde. Le fameux et intriguant Comte de Saint-Germain – on le dit faiseur d’or et immortel – le sait : un simple grain de sable peut faire basculer la situation d’un côté comme de l’autre.

Rubedo, la conspirations des Lumières nous entraine à la suite du Comte de Saint-Germain et du secret de la Dame Bleue dans à une relecture surprenante et enchantée de l’Histoire.

Des dialogues faisant mouche comme des duels à la rapière, des personnages dignes des romans-feuilletons d’antan, une intrigue tissées de complots, de mystères séculaires et d’initiation.

Avec ce roman initiatique, prenant et humaniste, l’auteur nous offre un premier texte de «Fantasy historique» et nous fait toucher du doigt le versant occulte du grand basculement de l’Histoire durant le Siècle des Lumières.

Mnémos, octobre 2011

Et aussi la sortie en poche de :

KIM Young-Ha – La mort à demi-mots

Kim Young-Ha - La mort à demi-motsAprès ma découverte de l’auteur Kim Young-Ha avec L’empire des lumières, j’ai eu envie de poursuivre en lisant son premier roman : La mort à demi-mots.

Le livre étant assez difficile à résumer, je vous copie ci-dessous la présentation de l’éditeur qui sera beaucoup plus explicite que tout ce que je pourrais écrire :

Le narrateur, un esthète du crime, explore avec talent et cynisme l’art de détruire autrui. Ce qu’il aime par-dessus tout, c’est révéler leur pulsion de mort à ses victimes,  » jusqu’au stade où la personne devient digne d’être mon client « . Et force est au lecteur d’admettre que ses  » clients  » trouveront écoute et consolation auprès de cet étrange bourreau égocentrique qui s’immisce dans leur vie, dans leur esprit, leur prodigue conseils bienveillants et compréhension.

Ce roman est très différent du premier que j’ai lu mais je l’ai trouvé tout aussi intéressant. Le livre est très court et décomposé en cinq chapitres dont la construction peut être déroutante. Si la plus grande partie du récit nous plonge dans les réflexions du « tueur », l’auteur nous présente également les clients potentiels et leurs motivations, nous permettant ainsi de faire le lien entre les personnages.

En tout cas, j’ai vraiment aimé ce roman, les thèmes abordés (la mort, le doute) mais aussi les relations entre les personnages.

Une chose est sûre, je ne m’arrêterai pas là avec cet auteur considéré comme le chef de file de la nouvelle génération d’écrivains coréens !

Philippe Picquier, septembre 2002

LEE Eun – Les rats de musée

La mort de JiLee Eun - Les rats de musée Man-kyu, la disparition du peintre Yun Hou et maintenant le suicide du directeur Pak Kilyong, cela commence à faire beaucoup d’incidents inexplicables pour le musée d’art contemporain coréen Jeongno. C’est en tout cas ce que pense le jeune artiste Kim Yun-ki dont l’exposition doit bientôt commencer, d’autant qu’il est le dernier à avoir vu le directeur Pak vivant. Avec l’aide de son amie Yang Nuri, conservatrice stagiaire au musée, il va mener son enquête parallèlement à celle de la police…

Ce qui m’a attirée dans ce roman, c’est le fait que l’intrigue se déroule dans le milieu de l’art, et sur ce point je n’ai pas été déçue. Le fait que la clé de l’énigme puisse se trouver dans les peintures elles-mêmes n’a pas manqué de m’intriguer. C’est donc avec un certain plaisir que j’ai fait cette lecture ; malheureusement, le dénouement ne m’a pas vraiment surprise, on soupçonne assez rapidement la vérité.

Bilan mitigé donc sur ce roman ; une bonne idée de départ et une atmosphère intéressante mais un certain manque d’originalité lors de la révélation finale.

Philippe Picquier, juin 2011

A paraître en septembre 2011

Encore quelques titres à noter pour cette rentrée littéraire et des romans jeunesse en veux-tu en voilà !

Adam Ross – Mr. Peanut

A. Ross - Mr. PeanutDavid Pepin aime sa femme depuis treize ans. Impossible pour lui de concevoir sa vie sans elle. Alors pourquoi cette obsession lancinante sur sa mort ? Aujourd’hui, Alice n’est plus, et Pepin est aussi désemparé qu’il apparaît suspect aux yeux des deux policiers chargés de l’enquête. Le premier, Ward Hastroll, était heureux en mariage jusqu’à ce que sa femme se rende inexplicablement mais volontairement grabataire. Le second, Sam Sheppard, est très sensible au cas du mari présumé coupable, ayant lui-même essuyé quelques déconvenues judiciaires avant d’être blanchi suite à la mort brutale de son épouse. S’appuyant sur leur propre histoire conjugale, il leur devient vite clair, au cours de leur investigation, que le rôle de Pepin ne se limite pas à celui de mari inconsolable…

10×18, 1 septembre 2011

Tara Hudson – Au-delà

Tara Hudson - Au-delaVoir mon avis sur ce livre : Tara Hudson – Hereafter

La seule chose dont Amelia soit certaine, c est qu elle est morte. Elle dérive dans les profondeurs d une rivière. Sans aucun souvenir de son existence passée, elle ne fait que vivre son existence cauchemardesque de cadavre. Tout change quand son chemin croise celui de Joshua, un garçon qui est en train de se noyer. Elle réussit à le sauver grâce à un puissant effort de volonté. Amelia et Joshua deviennent de plus en plus proches au fur et à mesure qu ils découvrent les conditions troubles dans lesquelles Amelia est morte et les secrets de la rivière qui la retient captive depuis si longtemps. Alors qu ils luttent pour garder leur amour secret du monde des vivants, un être maléfique fait tout pour détruire leur nouveau bonheur. Et faire retourner Amelia dans le monde des fantômes. A tout jamais.

City, 1 septembre 2011

Aprilynne Pike -Wings

A. Pike - Wings (fr)Voir mon avis sur ce livre : Aprilynne Pike – Wings

Laurel, fascinée, fixait les pâles choses avec de grands yeux. Elles étaient terriblement belles – trop belles pour l’exprimer en mots. Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes. Dans ce récit extraordinaire de magie et d’intrigue, d’amour et de danger, toutes vos certitudes sur les fées seront transformées à jamais. « Ailes marque les débuts remarquables d’Aprilynne Pike ; l’ingéniosité de la mythologie de cette histoire n’est égalée que par la féérie étonnante de son déroulement. » — Stephanie Meyer, auteure de la saga Fascination.

Pocket jeunesse, 1 septembre 2011

Julie Kagawa – La captive de l’hiver

J. Kagawa - La captive de l'hiverEntre l’Hiver et l’Été, la guerre est imminente. Désespérée, Meghan – fille fée de l’Été – voit le prince Ash – fils de la reine d’Hiver – s’enfermer dans une indifférence de glace et le croit perdu pour elle. Et pourtant, incapable de l’abandonner à son sort de captive, bravant tous les interdits de la Cour d’Hiver, voilà qu’il la délivre…

Une dangereuse transgression qui fait de lui un traitre et de Meghan une fugitive aux abois…

Harlequin, Darkiss, 1 septembre 2011

Gena Showalter – Les fiancés de l’ombre

G. Showalter - Les fiancés de l'ombreLa menace plane sur Aden. Couronné roi des vampires, il doit maintenant se choisir une reine. Pour lui, ce ne peut être que Victoria, la princesse vampire dont il est tombé fou amoureux dans ses rêves et qui lui a donné son cœur. Mais, hostiles à cet amour interdit, et furieuses qu’un humain occupe le trône, toutes les créatures de l’Autre Monde vont se dresser contre les fiancés de l’ombre…

Harlequin, Darkiss, 1 septembre 2011

Rachel Hawkins – Hex Hall, tome 2 : Le maléfice

Hex Hall 2Bien plus puissante qu’une simple sorcière, Sophie a appris qu’elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l’en dissuader et la persuade de passer l’été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d’où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d’autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d’Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s’il l’a trahie, elle l’aime toujours. Lorsqu’il la sauve de la menace de L’Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu…

Albin Michel, Wiz, 1 septembre 2011

Jennifer Donnely – Révolution

Jennifer Donnelly - RevolutionBrooklin : Andi, jeune fille brillante, musicienne talentueuse, et déprimée par une adolescence difficile. Quand son père apprend qu’elle va redoubler, il l’emmène à Paris où il poursuit des recherches ADN, scientifiques et historiques sur le cœur présumé du dauphin de France Louis-Charles, fils de Marie-Antoinette. Chez l’ami historien qui les héberge, elle retrouve le journal d’une jeune fille qui fut demoiselle de compagnie du Dauphin pendant la Révolution et Andi se projette avec passion dans sa vie. Paris : Alexandrine Paradise a vécu il y a deux siècles un destin tragique. Elle désirait ardemment devenir actrice, mais la Révolution arrive qui modifie cruellement son avenir. Engagée par la reine Marie-Antoinette pour s’occuper du petit dauphin Louis-Charles, elle va être obligée d’espionner la Famille Royale, par le Duc d’Orléans. La Terreur gronde, la famille Royale est emprisonnée dans la prison du Temple. Alors que le petit Louis-Charles dépérit dans sa cellule, Alexandrine risque sa vie pour rester loyale à la famille royale et tenter de sauver l’enfant. Dans ses derniers moments qu’il lui reste à vivre, terrée dans les catacombes, elle écrit son journal pour faire connaître le sort désespéré du petit prince.

La Martinière jeunesse, 1 septembre 2011

Paul Auster – Sunset Park

Paul Auster - Sunset ParkPeuplé de personnages qui sont autant d’écorchés vifs sur la scène pleine de bruit et de fureur du complexe roman familial qui les rassemble, Sunset Park explore les capacités de dévastation des traumatismes enfouis lorsque ces derniers viennent, de surcroît, à se trouver relayés par la cruelle évolution des sociétés matérialistes contemporaines. Ou comment sept ans après l’effondrement des Twin Towers, la crise des subprimes, portant un nouveau coup au rêve américain, oblige les individus à une douloureuse et radicale révision de la manière d’appréhender leur propre histoire à l’heure du crépuscule annoncé des valeurs.

Actes Sud, 7 septembre 2011

BAEK Nam-Ryong – Des amis

Baek Nam-Ryong - Des amisCe livre est le premier roman nord-coréen traduit en français !

Des amis est un roman de l’écrivain d’origine ouvrière Baek Nam-Ryong. En Corée, il a rencontré un vaste succès au Nord, en raison sans doute de sa tonalité critique, ainsi u’au Sud, tant il incarne une démarche littéraire inédite. C’est le premier roman nord-coréen traduit en français. Baek propose une vision en prisme de la société nord-coréenne à travers le divorce d’un couple formé par une cantatrice et un ouvrier, qui provoque réflexions et interrogations chez tout ceux qu’il concerne. Si le mot « découverte » n’était pas galvaudé, il s’imposerait.

Actes Sud, 7 septembre 2011

Lilith Saintcrow – Mission nocturne : Une aventure de Jill Kismet

L. Saintcrow - Mission nocturneMon nom est Jill Kismet. Spécialiste en trucs surnaturels. Exterminatrice d’esprits malfaisants. Tueuse de démons. Tout le monde ne supporte pas la nuit et ses créatures. Mais je ne suis pas tout le monde. Mon passé m’a beaucoup appris sur les ténèbres, et je suis entraînée par le meilleur – quoique pas le moins dangereux. Les villes ont besoin de personnes comme nous, qui font des choses que même les flics refusent de faire, quand la nuit est tombée. Bienvenue dans mon univers.

Orbit, 7 septembre 2011

L.J. Smith – Le journal de Stefan tome 3

Journal de Stefan 3Stefan Salvatore vient à bout de sa situation de vampire. Les évènements des mois derniers l’ont calmé et la brume de sa propre soif de sang commence à se dissiper. Il se rend à New York pour commencer une nouvelle vie, une vie qui ne l’oblige pas à tuer des humains pour survivre. Au lieu de cela, il se nourrit d’animaux à Central Park. Mais la vie bien paisible qu’il envisage est perturbée lorsqu’il rencontre son frère Damon, qui a convaincu la haute société New-Yorkaise qu’il fait parti d’une famille royale italienne. Alors que Stefan regagne peu à peu son humanité, Damon l’a complètement perdu. Stefan fera tout ce qui est en son pouvoir pour se protéger de Damon mais un nouveau méchant fait son apparition. Un vampire qui ne demande qu’à se venger pour une mort dont les frères Salvatore sont responsables. Stefan et Damon devront s’allier pour combattre le vampire le plus dangereux qu’ils n’aient jamais rencontrés.

Hachette, Black Moon, 7 septembre 2011

Mathieu Gaborit – Les chroniques du soupir

M. Gaborit - Les chroniques du soupirLilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite. Ancienne chef de la garde du palais de la Haute Fée, elle décide d’ouvrir une auberge au bord de la mer.

Entourée de quelques amis, elle mène finalement une existence un peu trop paisible à son goût. Alors qu’elle s’interroge sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l’auberge. Il serre dans ses bras une fillette de 10 ans, Brune, qui est à l’agonie. Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

Le Pré aux Clercs, 8 septembre 2011

Moira Young – Les chemins de poussière

Saba SilverlakeVoir mon avis sur ce titre : Moira Young – Blood Red Road

Saba, jeune fille de 18 ans, vit au milieu de nulle part, dans un monde désertique et ravagé, avec sa famille : Lugh, son frère jumeau, né comme elle lors du solstice d’hiver, leur petite soeur Emmi et leur père, qui lit dans les étoiles.

Un jour, au milieu d’une tempête de poussière, surgissent de terrifiants cavaliers noirs qui tuent le père de Saba et s’emparent de Lugh. La jeune fille décide de partir à sa recherche et laisse Emmi à la garde de sa tante.

Gallimard jeunesse, 8 septembre 2011

Douglas Coupland – Joueur_1

Douglas Coupland - Joueur_1Joueur_1, ce sont cinq heures, en temps réel, de la vie de cinq personnes réunies dans le bar d’un aéroport lors d’un cataclysme mondial : il y a Karen, une mère célibataire qui attend un homme rencontré sur internet ; Rick, le barman fauché de l’aéroport ; Luke, un pasteur en cavale ; Rachel, une belle blonde souffrant d’un syndrome autistique et incapable de vrais contacts humains ; et pour finir, une voix mystérieuse connue sous le nom de Joueur 1. Chaque personnage se révèle peu à peu alors que le monde tel qu’on le connaît touche à sa fin.

Au Diable Vauvert, 8 septembre 2011

Richelle Mead – Vampire Academy, tome 5 : Lien de l’esprit

Richelle Mead - VA - Lien de l'espritC’est l’heure de la remise des diplôme à la Vampire Academy et une nouvelle vie attend Rose et Lissa. Pourtant Rose ne parvient pas à oublier l’homme qu’elle aime. Elle aurait dû trouver la force de tuer le monstre qu’il est devenu avant qu’il boive son sang. La prochaine fois, il ne lui laissera pas le choix : il fera d’elle sa compagne d’immortabilité, qu’elle le veuille ou non.

Castelmore, 9 septembre 2011

Cate Tiernan – Immortels, tome 2

C. Tiernan - Immortels tome 2Hachette, Black Moon, 14 septembre 2011

Alan Bradley – La Mort n’est pas un jeu d’enfant

Alan Bradley - Flavia de Luce 2Après les aventures qui ont agité, quelques mois plus tôt, le manoir de Buckshaw et révélé ses talents de détective, Flavia pensait en avoir fini avec les enquêtes. Mais voilà que Rupert Porson, un marionnettiste de passage à Bishop’s Lacey, est assassiné pendant une représentation. Qui a pu commettre un tel acte et pourquoi ? Et cette marionnette qui ressemble trait pour trait au fils Ingleby, retrouvé pendu dans la région il y a quelques années : peut-il s’agir d’une coïncidence ?
Flavia est suffisamment intriguée pour mettre de côté ses expériences de chimie et ses projets de vengeance contre ses deux pestes de soeurs. Perchée sur Gladys, sa bicyclette adorée, Flavia se lance alors dans une enquête qui l’amènera à dévoiler les secrets les plus sombres de Bishop’s Lacey. Mais elle devra prendre garde à ne pas s’approcher trop près de celui qui tire secrètement les ficelles de cette danse macabre…

Le Masque, MSK, 14 septembre 2011

Scott Westerfeld – Leviathan, tome 2 : Behemoth

S. Westerfeld - Behemoth

Pocket jeunesse, 15 septembre 2011

Nancy A. Collins – Vamps, tome 3 : Ange ou vampire

Vamps - Ange ou vampire
Pocket jeunesse, 15 septembre 2011

Cate Tiernan – Wicca, tome 3

Wicca 3La chance semble de nouveau sourire à Morgan. Après toutes les épreuves qu’elle a traversées, toutes les trahisons qu’elle a subies, elle se sent enfin hors de danger. Et sincèrement aimée. Jusqu’à ce rêve étrange et terrifiant, toujours le même, où quelqu’un – mais qui ? – l’appelle à l’aide. Morgan est persuadée qu’elle seule peut éviter un nouveau drame et décide de répondre à cet appel. Même si elle sent qu’elle pourrait bien ne pas en revenir indemne…

Hachette, Black Moon, 21 septembre 2011

C.C. Hunter – Nés à minuit

Kyli se retrouve à Shadow Falls, un centre pour adolescents marginaux. Très vite, elle se rend compte que tous ses camarades sont des créatures de la nuit. Entre Derek, un être féerique et Lucas, un loup-garou, son coeur balance.

Michel Lafon, 29 septembre 2011

Et aussi la sortie en poche de :

KIM Young-Ha – L’Empire des lumières

Kim Young Ha - L'empire des lumièresKim Kiyeong est un agent secret nord-coréen infiltré à Séoul depuis vingt ans. Le temps pour lui d’avoir fondé une famille avec Jang Mari et eu une petite fille prénomée Hyeon-mi ; il a également monté sa société d’import de films étrangers qui lui assure des revenus confortables.

Quand subitement, il reçoit un message crypté qui lui demande de retourner en Corée du nord dès le lendemain, c’est une véritable course contre la montre qui commence pour Kiyeong…

J’ai trouvé cette lecture passionnante ! J’ai aimé les interrogations de Kiyeong qui après avoir endossé une fausse identité a fini par croire à ce passé inventé de toutes pièces. Que penser aussi de la façon dont il a vécu jusqu’à maintenant en se faisant passer pour un autre auprès de son entourage ?

Le livre est composé comme un compte à rebours et nous relate les agissements de la famille Kim tout au long de cette journée. Le fait que la narration soit partagée entre Kiyeong, son épouse et sa fille est également très intéressant car les trois personnages ont des préoccupations tout à fait diverses qui ne manquent pas de nous renseigner sur la société coréenne.

Si vous vous intéressez à la Corée du Sud, si vous avez envie d’avoir un aperçu de ce que pouvait être la vie en Corée du Nord dans les années 1970/80, ou si vous êtes tout simplement curieux, n’hésitez pas à vous procurer ce roman passionnant d’un auteur que je relirai sans aucun doute.

Picquier poche, avril 2011

Je vous laisse avec le tableau de Magritte qui a donné son titre au roman.

Rene_Magritte_L_Empire_des_Lumieres_1954

LEE Seung-U – La vie rêvée des plantes

Lee Seung-U - La vie rêvée des plantesKihyon, un jeune détective privé reçoit un coup de fil lui demandant d’enquêter sur sa propre mère. L’homme qui l’engage ne souhaite pas révéler son identité, ce qui intrigue encore plus Kihyon s’interroge, celui qui l’engage sait-il qui il lui demande de surveiller ? Cette filature va alors lui révéler un secret effroyable sur son grand frère, amputé des deux jambes à l’armée et en proie à des crises de folie. Se sentant coupable – à raison – de ce qui lui est arrivé, Kihyon décide de s’occuper de son frère et de faire ainsi amende honorable.

Ce récit est vraiment très particulier et complexe. De nombreux thèmes sont développés dans ce drame familial, la jalousie, la trahison, la rédemption… Le tout est raconté sur un ton très juste et certains passages m’ont vraiment pris aux tripes. Le titre ne révèle pas grand chose sur le contenu du livre, je n’avais donc aucune idée du scénario et je ne m’attendais pas du tout à ce que j’ai trouvé mais j’ai été surprise de manière positive.

Un très beau texte bien qu’assez dur, je ne regrette pas du tout !

Folio, septembre 2009