Jonathan Coe – Expo 58

Jonathan Coe - Expo 58Quatrième de couverture : Londres, 1958. Thomas Foley travaille au ministère de l’Information lorsqu’on lui propose de participer à l’Exposition universelle de Bruxelles. Mais superviser la construction du Pavillon britannique est plus dangereux qu’on ne pourrait le croire… Il est vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d’une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l’hôtesse qui va devenir sa garde rapprochée. En parodiant le roman d’espionnage, Coe médite sur le sens de nos existences. Il dresse le portrait d’une société tiraillée entre une certaine attirance pour la liberté et un attachement viscéral aux convenances.

Thomas Foley se retrouve catapulté d’un travail de bureau passablement ennuyeux à l’effervescence de l’Exposition universelle de Bruxelles de 1958. Thomas n’est pas un héros, loin s’en faut, et, malgré quelques évènements étranges survenus avant son départ, c’est en toute naïveté qu’il débarque à Bruxelles.

J’ai aimé l’ambiance de l’Expo 58, les descriptions des lieux, les soirées au Britannia… J’ai aussi particulièrement apprécié le regard que porte l’auteur sur la Grande-Bretagne et ses réflexions sur le futur du pays ancré dans les traditions.

Par ailleurs, j’ai trouvé follement drôles les passages avec les deux agents britanniques lorsqu’ils questionnent Thomas. Sa naïveté face aux dialogues volontairement obscurs des deux comparses m’a beaucoup amusée.

L’intrigue quant à elle n’est pas ce qu’il y a de plus originale mais elle tient la route. Ceci est d’ailleurs largement compensé par le style et le ton du roman.

Probablement pas le meilleur roman de Jonathan Coe, mais j’ai passé un très bon moment !

Folio, juin 2015

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Titine, Lou et Cryssilda !

Le mois anglais 2015

Publicités
  1. Je l’ai enfin acheté et j’ai hâte de le lire ! Je pense que, comme toi, je vais follement m’amuser !

  2. C’est mon prochain Coe !

  3. Je n’ai jamais rien lu de Jonathan Coe et celui-ci me fait très envie. Et ton avis me pousse encore plus à succomber :)

    • Ce n’est pas son meilleur mais j’ai passé un très bon moment.

  1. 26 juin 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :