Ann Granger – Le témoignage du pendu

Résumé : Un homme destiné à la corde dirait n’importe quoi pour sauver sa vie. Mais que faire si son témoignage était vrai ? Lorsque l’inspecteur Ben Ross est appelé à la prison de Newgate par un homme condamné à mort, il ne s’attend pas à accorder le moindre crédit à son témoignage. Mais le récit d’un assassinat dont il a été témoin il ya plus de dix-sept années est si convaincant que Ben ne peut s’empêcher de se demander si ce qu’il a entendu est vrai. S’il est trop tard pour sauver la vie de l’homme, peut-il encore enquêter sur un crime passé inaperçu pendant toutes ces années ?

Le témoignage du pendu

Voici une série que je retrouve toujours avec plaisir et pourtant j’ai tout de même un certain nombre de reproche à lui faire.

Premièrement, plus on avance dans la série, moins on suit les enquêtes du point de vue de Lizzie. J’aime beaucoup le personnage de Ben mais j’avais surtout aimé, dans le premier tome, le fait que l’histoire soit raconté d’un point de vue féminin.

Deuxièmement, les intrigues sont bonnes mais pas trop complexes, on devine assez rapidement le fin mot de l’histoire ce qui nuit incontestablement au suspens.

Pourtant, comme je le disais, c’est une lecture que je trouve toujours agréable et dont j’aime retrouver l’ambiance.

Malgré quelques bémols, je ne regrette donc pas d’avoir lu ces 5 tomes, et je suis ravie d’avoir dans ma bibliothèque des couvertures aussi magnifiques !

10/18, juin 2016, 336 pages

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

 

Ray Celestin – Carnaval

Résumé : Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque aux habitants de La Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Carnaval

J’ai beaucoup aimé les descriptions de la Nouvelle-Orléans en 1919, le décor, la population, le climat, la musique, la nourriture, tout y est pour nous immerger dans cette atmosphère particulière. La narration est faite de différents points de vue et rend bien compte de la population hétéroclite de cette ville chargée d’Histoire qui ne ressemble à aucune autre. Concernant l’intrigue, je l’ai trouvée très réussie et j’ai été très surprise par l’identité du tueur et par les raisons qui l’ont poussé à commettre ces meurtres.

Un très bon suspens dans une ambiance bien retranscrite, je le conseille !

10/18, mai 2916

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Robert Goddard – Heather Mallender a disparu

Résumé : Venue séjourner sur l’île de Rhodes pour se remettre d’un drame personnel, Heather Mallender disparaît brusquement au cours d’une balade en montagne, presque sous les yeux d’Harry Barnett, le gardien de la villa où elle résidait. Soupçonné de l’avoir assassinée, Harry est laissé en liberté, faute de preuves. Ce quinquagénaire alcoolique et désabusé décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste : les vingt-quatre dernières photos prises par la jeune femme. Cliché après cliché, il va ainsi reconstituer les dernières semaines de sa vie, entre la Grèce et l’Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur le passé d’Heather et plus le mystère s’épaissit.

Into the Blue

Voilà encore un livre qui était dans ma PAL depuis un bail, heureusement que le mois anglais m’a motivée à sortir tous les romans d’auteurs anglais à ma disposition !

J’ai adoré cette enquête menée par Harry après la disparition d’Heather Mallender. Le suspens est constant et malgré ses 700 pages, il ne m’a pas fallu longtemps pour le lire tant j’avais hâte de connaître le fin mot de l’histoire !

J’ai beaucoup aimé l’idée de suivre les traces de la jeune femme à partir des dernières photos qu’elle a prises. Plus on avance dans l’histoire, plus le mystères s’épaissit jusqu’à ce que toutes les pièces du puzzle se mettent enfin en place.

Heather Mallender a disparu s’avère un thriller dans lequel le suspens est à son comble du début à la fin, j’ai adoré !

Le Livre de poche, février 2013

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Lectures victoriennes

Toujours dans le cadre du mois anglais, je vous parle de deux romans qui étaient dans ma PAL depuis au moins 2 ans et que je me suis finalement décidée à lire !

Anthony Trollope – Le Docteur Thorne

Doctor ThorneRésumé : Sans dot, de naissance illégitime, la belle et fière Mary ne saurait s’unir à celui qu’elle aime, Frank Gresham, un jeune héritier désargenté. Les Ladies de la famille Gresham manœuvrent en coulisse pour le marier à une femme riche afin de sauver le domaine familial hypothéqué. Seul l’oncle de Mary, le docteur Thorne, connaît le secret de son ascendance et la fortune dont elle pourrait hériter.

Je vous le disais plus haut, j’avais acheté ce roman il y a 2 ans mais je n’avais pas eu le courage de me lancer dans cette lecture. J’avais pourtant été totalement séduite par mes deux premières lectures de l’auteur : Miss Mackenzie et Quelle époque !

J’ai éprouvé dès les premières pages un grand plaisir à retrouver la plume d’Anthony Trollope. Il analyse toujours avec beaucoup de finesse et d’humour les mœurs de la société victorienne et je n’ai pas été déçue par les péripéties de la jeune Mary et de son oncle, le docteur Thorne. Je ne peux que vous le recommander, que vous connaissiez ou non l’auteur !

Ce roman a, par ailleurs, été récemment l’objet d’une adaptation en mini-série avec Tom Hollander dans le rôle du Docteur Thorne, il va bien évidemment falloir que j’y jette un œil !

Points, mai 2014

Elizabeth Gaskell – Les amoureux de Sylvia

SylviaRésumé : En ce jour de 1796, les baleiniers reviennent au port de Monkshaven. Dans la foule guettant leur retour se trouve la belle Sylvia. En apercevant Kinraid, le harponneur, son cœur s’emballe. Son cousin Philip soupire d’amour pour elle, mais elle ne le voit pas. La guerre s’en mêle et ravit les hommes. Certains, dont Kinraid, ne reviendront pas au Yorkshire. Sylvia pense ne plus jamais aimer et pourtant…

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce livre a été une grosse déception. Je n’ai pas aimé les personnages et ma lecture a été pour le moins fastidieuse. Dès le début, j’ai eu du mal à apprécier le caractère de Sylvia et ses déboires sentimentaux n’ont pas réussi à me toucher. Mon antipathie pour elle aurait pu être mise de côté si les personnages masculins m’avaient un tant soit peu séduite mais cela n’a pas été le cas.

Je vais rester sur mes souvenirs de Nord et Sud (même si je n’avais pas non plus aimé l’héroïne) et de Cranford et tenter de vite oublier Sylvia !

Points, juin 2013

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Terry Pratchett / Stephen Baxter – La Longue Terre

Résumé : Une boîte renfermant une pomme de terre, quelques composants électroniques, du fil de cuivre et un commutateur. C’est tout ce qu’il faut pour fabriquer un  » passeur « , cette étrange machine permettant de… glisser d’un monde à l’autre. Car il existe d’innombrables Terres. Toutes vierges de présence humaine.  Une expédition se prépare. Josué, membre de l’institut transTerre, et Lobsang, un distributeur de boissons doué d’intelligence, réincarnation d’un réparateur tibétain de motocyclettes, embarquent à bord d’un dirigeable jusqu’aux confins de la Longue Terre. Ainsi débute ce voyage vers tous les possibles… 

La Longue Terre

Quand j’ai entendu parler de cette collaboration entre Terry Pratchett et Stephen Baxter, deux auteurs incontournables de la fantasy et de la science-fiction, j’étais plutôt intriguée et excitée, sans trop savoir toutefois à quoi m’attendre tant leur style et leur domaine de prédilections sont différents.

Le résultat, en ce qui concerne ce premier tome en tout cas, est plutôt satisfaisant. Le roman ne manque pas de touches d’humour même si on est loin des annales du Disque-Monde et le côté scientifique est moins complexe que dans un roman de Baxter, La Longue Terre est à mon avis la balance parfaite entre ces deux auteurs.

Le récit est bien rythmé, on se balade avec plaisir entre les différentes dimensions, en se demandant constamment ce qu’on va bien pouvoir rencontrer. Par ailleurs, les questions sociologiques, économiques et politiques, même si cet aspect du roman n’est pas le plus développé, m’ont beaucoup intéressée. Bref, j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.

Un premier tome qui donne envie de lire la suite, non seulement pour sa qualité mais aussi parce que l’histoire se termine sur un cliffhanger insoutenable !

Pocket, février 2016

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Kazuo Ishiguro – Le géant enfoui

Résumé : Angleterre, haut Moyen Age. Dans un pays en proie à toutes sortes de superstitions vivent Axl et Beatrice. Leur amour a résisté aux années, mais leurs souvenirs sont aussi brumeux que les montagnes et les vallées qui les entourent. Ils décident de faire un voyage pour rejoindre leur fils qu’ils n’ont pas vu depuis des années. Des obstacles se dressent sur leur chemin, parfois étranges, parfois terrifiants. Sommes-nous les otages impuissants de notre mémoire ?

The Buried Giant

C’est avec beaucoup de plaisir et de curiosité que j’ai suivi les pas d’Axl et Beatrice, ce couple âgé en route pour le village de leur fils. Le géant enfoui est un récit assez déroutant car les personnages semblent victimes d’un sortilège qui obscurcit leurs souvenirs. Quoi qu’il en soit, leur périple n’est pas de tout repos. Tout au long de leur quête, ils vont rencontrer de nombreux personnages et de nombreux obstacles n’ayant pour seul certitude que l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre.

J’ai été particulièrement intéressée, dans ce roman, par le contexte historique choisi par Kazuo Ishiguro et qui n’a absolument rien à voir avec ses précédents ouvrages. Le Moyen-Âge, qui plus est en Angleterre, n’est pas une période que je connais très bien ni que j’affectionne particulièrement et cela m’a changé un peu de mes lectures habituelles ce qui ne fait pas de mal.

Je pourrais vous en parler encore un peu mais je ne veux pas révéler ce que cache le titre du roman et je ne peux que vous inviter à le découvrir par vous-même. Pour ma part, je vais en garder un excellent souvenir !

Folio, avril 2016

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Neil Gaiman – L’océan au bout du chemin

Résumé : «Les adultes suivent les chemins. Les enfants explorent.» De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les évènements survenus l’année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L’obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan…

L'océan au bout du chemin

Neil Gaiman est un conteur exceptionnel, ça, je le savais déjà. Dans L’océan au bout du chemin ses descriptions sont si vivantes qu’on s’y croirait. On n’a aucun mal à se mettre dans la peau du petit garçon de sept ans et à suivre le récit à travers ses yeux. Plus l’histoire avance, plus on sent l’angoisse de l’enfant qui perd tous ses repères et ne sait plus à qui ou à quoi se fier. Il faut dire que la frontière entre la réalité et la fiction est souvent bien mince dans l’univers de Neil Gaiman et on se demande quelle part du récit est inspirée de faits réels et quelle part relève de l’imaginaire de l’enfant.

Les souvenirs d’enfance sont parfois enfouis et masqués sous ce qui advient par la suite, comme des jouets d’enfance oubliés au fond d’un placard encombré d’adulte, mais on ne les perd jamais pour de bon.

L’océan au bout du chemin est un très chouette conte fantastique que je recommande vivement.

J’ai lu, mars 2016

Du côté des challenges : Le mois anglais chez Cryssilda et Lou.

Le mois anglais 2016

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 657 autres abonnés