MURAKAMI Ryū – 1969

MURAKAMI Ryū - 1969Présentation de l’éditeur : L’auteur raconte, sous une forme romancée, ses souvenirs de lycéen provincial au Japon en cette belle année 1969, quand la jeunesse lisait Rimbaud en écoutant Iron Butterfly, en rêvant de révolution et de filles. Sous la forme d’un bréviaire ironique de la culture pop des années soixante, Murakami décrit les péripéties d’une adolescence mouvementée allant toujours à l’essentiel : le désir, la révolte, l’amour.  » Je n’ai pas renoncé au rêve d’une fête qui n’aurait pas de fin. »

Dans ce roman,le seul à être autobiographie, Murakami Ryū décrit l’année de ses dix-sept ans dans un Japon en pleine révolte estudiantine. C’est un aspect de l’histoire japonaise que je ne connaissais pas et que j’ai découvert très récemment en discutant avec un japonais qui était étudiant à ce moment-là. J’étais donc d’autant plus intéressée par cette lecture.

1969 est peut-être un peu plus léger que ses autres romans dans la mesure où il aborde les préoccupations terre à terre des jeunes lycéens -aspect qui ne m’a pas intéressée plus que ça – mais cela ne l’empêche pas d’aborder des thèmes de société importants et d’être critique vis à vis du mode de pensée japonais. Il y a d’ailleurs une phrase dans le roman qui me semble résumer cela à elle-seule :

En le regardant, je comprenais pourquoi le Japon avait perdu la guerre et pourquoi l’esprit japonais était parti en couille molle.

A mon avis, c’est un bon témoignage sur l’atmosphère au Japon en 1969, je recommande.

Picquier poche, avril 2004

Logo écrivains japonais_1

Publicités
  1. Comme toi, j’avais trouvé certains aspects du livre intéressant et il était rafraîchissant dans l’ensemble mais je ne pense pas en garder un souvenir impérissable malgré tout. Bien mais sans plus disons.
    Je publie ma participation à ton challenge lundi prochain, sinon ^^

    • Pas mon livre préféré de l’auteur mais intéressant en effet.

  2. Bonne nouvelle à te lire : c’est le titre que j’ai choisi également.

  3. Je n’ai jamais pu lire Ryu Murakami et pourtant j’ai essayé. Les révoltes étudiantes ont débuté en 1965 et duré jusqu’en 1969. De mémoire je crois que Haruku Mukami, dans une de ses nouvelles publiées dans « Saules aveugles, femmes endormies » abordent aussi ces évènements pendant ses années d’université.

    • Ah je ne me souviens pas de cette nouvelle de Haruki, il faudra que je jette un œil au recueil.

  4. un avis beaucoup plus positif que celui de Sharon ;-)
    Quel est ton titre préféré de Ryu Murakami ?

    • Effectivement, Sharon n’a pas aimé, les goûts et les couleurs ;)
      Mon préféré est « Les bébés de la consigne automatique » je pense.

  5. Je pensais chroniquer aussi celui là. Il me reste dix jours…

    • Il est assez court, j’espère que tu trouveras le temps ! ;)

  6. J’ai lu un billet chez Sharon, différent. Je ne sais pas… de toutes façons je suis en retard sur ton programme depuis le mois dernier ! Dommage, ces deux derniers mois n’ont pas été favorables à mes lectures.

    • Nous n’avons pas du tout eu la même vision du roman, c’est ça qui est intéressant avec ce challenge !

  7. Je suis en train de lire miso soup, j’avais déjà lu les bébés de la consigne automatique il y a quelques années et j’en garde un très bon souvenir, 1969 me tentait moins, mais peut être un jour…

  8. à lire donc, moins âpre que celui que j’ai lu. Tu verras ma conclusion dans mon article, ses livres sont « un mal nécessaire » je pense quand il parle crûment et sans langue de bois de thèmes comme la violence, le sexe

    http://bonheurdelire.over-blog.com/article-chansons-populaires-de-l-ere-showa-de-marakami-ryu-picquier-117932650.html

    • Je pense qu’il y ait des auteurs comme lui au Japon car ce sont des sujets tabous ici. Je comprends que tout le monde n’aime pas ce genre de littérature, mais comme tu dis je pense aussi c’est « un mal nécessaire ».

  9. Ça a l’air intéressant, c’est un aspect de la culture japonaise que je ne connaissais pas non plus, et que je suis curieuse de connaître. J’ai lu mon Murakami pour ce mois-ci et… c’était surprenant !!

  10. J’ai beaucoup aimé ce roman, tellement différent de ce que Murakami propose d’habitude. Et puis la découverte du japon de la fin des années 60 m’a fasciné.

    • Je suis peut-être un peu moins enthousiaste mais j’ai trouvé ça très intéressant !

  11. Une période intéressante à découvrir si on veut connaître davantage l’histoire du Japon certainement. Je n’ai pas encore commencé et je ne promets de pouvoir participer ce mois, je vais essayer :D
    Bises et bonne soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :