Maïa Mazaurette – Rien ne nous survivra : Le pire est avenir

Rien ne nous survivra - Le pire est avenirLes jeunes ont rasé Paris, ont renversé les fondamentaux de notre société ; les jeunes ont osé briser le plus délicieux des tabous : tuer les vieux. Tous les vieux. À partir de vingt-cinq ans. Laissez les Théoriciens vous expliquer pourquoi.

Le récit se déroule sous forme de compte à rebours ; en effet, il reste à ces jeunes 109 jours pour reverser la hiérarchie établie.

J’ai été un peu déconcertée au début de ma lecture, le roman alterne des chapitres intitulés « Silence » et « L’Immortel » et j’ai mis plusieurs pages à comprendre qu’il s’agissait de noms de personnages, VDM comme on dit.

Mais passons, très vite, c’est entre ces deux personnages, snipers de leur état, que l’intrigue va se concentrer ; des vieux, on ne verra qu’une lointaine menace située au bout de la lunette de leur fusil. C’est à ce moment là que je roman a pris un tour auquel je ne m’attendais pas et que je trouve dommage car c’était surtout la problématique « jeunes contre vieux » qui m’avait interpellée au départ.

Je suis, au final, un peu mitigée, le roman fourmille de bonnes idées et en même temps il manque un petit quelque chose. Maïa Mazaurette nous livre néanmoins une critique acerbe de la société qui fait réfléchir et que l’on aime ou non le ton sur lequel c’est raconté, on ne peut pas nier que son style est percutant ; c’est surtout du côté du scénario et de sa mise en forme que se situe ma déception.

Je ne le conseille pas mais ne le déconseille pas non plus, à vous de voir. J’avais pour ma part, et de loin, préféré son roman d’heroïc-fantasy Dehors les chiens, les infidèles.

Folio, septembre 2011

A voir : Maïa Mazaurette – Dehors les chiens, les infidèles

Publicités
  1. Moi rien que les couvertures me refroidissent !
    Ton avis très mitigé me fait bien sûr passer mon chemin même si j’avoue que le résumé pouvait me tenter…

    • Le résumé avait de quoi être alléchant, mais il est un peu trompeur…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :