Archive pour décembre 2012

Bon réveillon de Noël !

Me voici à Paris pour une petite semaine de vacances et ce soir je serai là :

Don Quichotte @ Opéra Bastille

Don Quichotte @ Opéra Bastille

Passez un bon réveillon et joyeux Noël !

PS : Pour ceux que cela intéresse, ce ballet a été filmé le 18 décembre dernier et sera diffusé sur Arte le vendredi 4 janvier 2013 à 20h50.

Des envies de lectures communes

Il y a plusieurs petits pavés (comme je les appelle affectueusement) que j’ai envie de lire depuis un certain temps -très longtemps pour certains ! – et j’aurais besoin d’un petit peu de motivation pour m’y mettre voyez-vous. Voici donc une petite liste de romans que j’aimerais lire en 2013 et j’aimerais savoir si certains d’entre vous sont intéressés par des lectures communes.

Charles Dickens - De grandes espérancesCharles Dickens – De grandes espérances

J’aime beaucoup Dickens mais celui-là, je ne sais pas pourquoi, je n’arrive pas à me lancer. Étant donné qu’une nouvelle adaptation cinématographique du roman doit sortir bientôt, j’aimerais l’avoir lu avant. Quelqu’un est intéressé ?

Anthony Trollope - Quelle époqueAnthony Trollope – Quelle époque !

Voici un roman que j’ai acheté l’année dernière après avoir lu et adoré Miss Mackenzie et pourtant, je ne l’ai toujours pas lu. C’est écrit tout petit et la couverture est hideuse (éditions J’ai lu) alors je vais avoir besoin d’une grosse motivation, qui est prêt à me soutenir ?

Tolstoï - Guerre et paix t1Léon Tolstoï – Guerre et paix

Après la lecture commune d’Anna Karénine, vous avez été plusieurs à manifester votre intérêt pour cet autre chef d’œuvre de l’auteur. Je vous attends pour fixer une date !

George Eliot - MiddlemarchGeorge Eliot – Middlemarch

Beaucoup l’ont déjà lu en LC l’été dernier et malheureusement je n’avais pas pu en être. Si d’autres ont, comme moi, raté cette opportunité, on peut sans doute s’arranger !

Il n’y a pas d’urgence mais j’aimerais pouvoir les lire au cours de l’année prochaine et ça me plairait de le faire en lecture commune car c’est souvent plus motivant d’échanger ses impressions en cours de lecture.

Si vous êtes intéressés, faites-le moi savoir en me laissant un commentaire ! On pourra ensuite fixer une date (ici ou par e-mail, à voir).

Je compte sur vous pour ne pas laisser une lectrice en détresse ! ;)

Stephen Chbosky – The perks of being a wallflower

Stephen Chbosky - The perks of being a wallflowerCharlie est un garçon un petit peu à part, il n’a jamais eu beaucoup d’amis et a tendance à vivre dans son petit monde. Sa rencontre avec Sam et Patrick va lui faire découvrir un monde beaucoup plus vaste, truffé de nouvelles expériences.

Le roman est construit comme une succession de lettres écrites par Charlie à un destinataire non défini, grâce à ce procédé le lecteur est le témoin direct de la confession de Charlie et j’ai trouvé cela assez émouvant. Charlie est un garçon intelligent mais il a parfois du mal à communiquer, cela occasionne souvent des situations cocasses mais peut aussi parfois devenir blessant pour son interlocuteur. Pourtant, à aucun moment dans le roman on ne se sent l’envie de le juger ou de le prendre en pitié et c’est ce qui rend ce roman aussi touchant et sincère. Je trouve que l’auteur, Stephen Chbosky, réussit habilement à traiter de l’adolescence et des questions qu’on se pose à cette période, aussi bien à travers Charlie que les autres personnages du roman. Ils ont tous leurs qualités et leurs défauts, leurs problèmes et je dois dire que je me suis sentie assez proche d’eux. J’ai aussi beaucoup aimé Bill, son prof d’anglais qui lui donne de nombreux romans à lire à la maison, j’aurais aimé être son élève ! Vous l’avez compris, j’ai aimé ce roman et je le recommande !

Logo_The perks of being a wallflower

D’autres billets de cette lecture commune chez : Denali,

J’ai vraiment hâte de voir le film, Le monde de Charlie, que l’auteur a lui-même réalisé. Le rôle de Charlie est interprété par Logan Lerman. Emma Watson et Ezra Miller incarnent respectivement Sam et Patrick. Le film sort en France le 2 janvier 2013.

Logo-challenge-gilmore-girls-Karine

Tim Burton : Entretiens avec Mark Salisbury

Tim Burton - Entretiens avec Mark SalisburyComme son nom l’indique, ce livre est une série d’entretiens de Tim Burton avec Mark Salisbury. Le réalisateur y raconte ses débuts en tant que dessinateur chez Disney, ses premières réalisations mais aussi la difficulté que cela représente de mettre en place une idée, de faire accepter un scénario ou la façon dont on veut réaliser ou produire un film. Il évoque également ses rencontres, qu’il s’agisse d’acteurs comme Johnny Depp ou Helena Bonham Carter ou de ceux qui œuvrent dans l’ombre pour concevoir les décors ou les effets spéciaux. J’ai vraiment aimé me replonger dans l’univers du réalisateur, chaque chapitre me donnait envie de revoir le film en question !

La version poche, sortie chez points en octobre dernier, n’enlève rien à la beauté de l’objet qui comportent une centaine de dessins, en couleurs pour la plupart, de Tim Burton. Je suis très contente de cette acquisition. Mon seul regret est que l’ouvrage date un peu et s’arrête au moment où il a réalisé Sweeney Todd. J’aurais vraiment apprécié savoir comment ce sont déroulés les tournages de ses derniers films en date.

Un ouvrage que je conseille aux fans du réalisateur qui veulent en savoir un peu plus sur lui.

Points, octobre 2012

Upton Sinclair – La jungle

Upton Sinclair - La junglePrésentation de l’éditeur : En 1906, la parution de La Jungle provoque un scandale sans précédent : Upton Sinclair y dévoile l’horreur de la condition ouvrière dans les abattoirs de Chicago aux mains des trusts de la viande. La Jungle est bientôt traduit en dix-sept langues tandis que l’auteur, menacé par les cartels mais porté par le mécontentement populaire, est reçu à la Maison-Blanche par le président Theodore Roosevelt. Une enquête va confirmer ce qu’avance Sinclair et donner lieu à une vague de réformes qui touchent la vie économique toute entière. La Jungle, par sa puissance d’évocation, par sa sincérité, transforment le message humanitaire en épopée.

Quel roman ! Je l’ai commencé sans grande conviction – parce que je l’avais acheté pour le challenge Gilmore Girls de Karine et que je voulais le lire avant la fin de l’année – mais je me suis vite plongée dedans et je suis passée pas loin du coup de cœur ! Upton Sinclair décrit avec un réalisme époustouflant les conditions des ouvriers des abattoirs de Chicago ainsi que les procédés utilisés pour tuer les animaux, c’est tout bonnement atroce ! La façon de traiter les travailleurs qui ne peuvent que se plier à ces conditions barbares pour assurer leur subsistance est inhumaine et révoltante. Comment rester insensible aux épreuves de cette famille d’immigrés polonais qui pensait trouver une vie meilleure aux USA et se retrouve à devoir supplier pour avoir du travail ou tout simplement un toit sur la tête ! Je n’ai pas toujours trouvé judicieux les choix des personnages mais en même temps, auraient-ils pu faire autrement dans ces conditions ? Quand on pense que les choses ne peuvent pas empirer, on est malheureusement pas au bout de nos (mauvaises) surprises et on s’enfonce encore plus dans la misère. Seule la fin du roman m’a ennuyée car on entre plus dans les considérations politiques et que cela m’a moins parlé que les faits eux-même.

Ceci mis à part, c’est un roman que je recommande sans hésitation !

Logo-challenge-gilmore-girls-Karine

Challenge « Les lieux imaginaires »

Arieste nous convie à un challenge de lectures se situant dans des lieux imaginaires. Et si j’ai raté la précédente édition, je ne pouvais pas passer à côté cette fois-ci !

logo-challenge-lieux-imaginaires

Voici la définition du lieu imaginaire qui nous est donné :

Je définis le lieu imaginaire par le fait de ne pas être réel, de ne figurer sur aucune carte géographique homologuée. Ce lieu peut être une maison isolée, un château, une ville, une île, un continent ou même une planète ! Il peut avoir existé et être disparu ou bien être situé dans le futur. C’est donc une définition assez large qui dépasse les cadres de la SF et la fantasy. Les amateurs de tous les genres littéraires peuvent y trouver leur compte. Je compte aussi les BDs, les séries télévisés et les films, même les jeux vidéos si vous voulez. Les lieux imaginaires ne doivent pas forcément être précisé dans le titre.

De plus, elle a, pour cette édition 2013, définit cinq catégories de lieux imaginaires, comme suit :

– Les villes et lieux isolés : le château de Dracula, celui de la Belle au Bois Dormant, Innsmouth, Camelot…

– Utopie et Uchronie : la série des « Thursday Next », Utopie, tous les mondes ressemblants au nôtre mais un peu étrange ainsi que ceux qui tendent vers la perfection

– Dystopies et lieux cauchemardesques : le contraire de l’Utopie, des lieux que l’on a envie de fuir : 1984, Fahrenheit 451, Le meilleur des mondes et les dystopies récentes que je connais moins. Les romans post-apocalyptiques rentrent dans cette catégorie.

– Les mondes imaginaires anciens (avant 1950) : les classiques avec l’Atlantide, le Pays d’Oz, Bilbo le Hobbit…

– Les mondes imaginaires (après 1950) : Majipoor, Ténébreuse, Acacia, Le trône de fer…

Le challenge se terminera le 15 décembre 2014, de quoi visiter de nombreuses contrées !

Yann Martel – L’histoire de Pi

Yann Martel - L'histoire de PiPi est le fils du directeur du zoo de Pondichéry. Lorsque son père décide de quitter l’Inde, la famille liquide ses affaires et embarque en direction du Canada accompagnée d’une étonnante ménagerie. Le navire fait naufrage, et Pi se retrouve seul survivant – ou presque – à bord d’un canot de sauvetage…

Je n’ai pas vraiment accroché à cette histoire, d’une part parce que certains propos m’ont paru étranges, d’autre part parce que, bien que Pi se retrouve dans une aventure extraordinaire, je me suis vraiment ennuyée… Je ne sais pas pourquoi, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire même si j’ai aimé le dénouement final. Je n’ai pas grand chose à dire de plus sur cette lecture qui m’a laissée perplexe et que j’avais imaginé différemment. Si certains d’entre vous l’ont lu, je serais ravie de connaître vos impressions !

La bande-annonce du film, intitulé L’odyssée de Pi et réalisé par Ang Lee, donne cependant envie de le voir, notamment pour ses belles images, et je le regarderai sans doute si j’en ai l’occasion. Il sortira dans les salles françaises le 19 décembre 2012.

Challenge_Naufrages_8

Logo-challenge-gilmore-girls-Karine