Rachel Kushner – Télex de Cuba

Rachel Kushner - Télex de CubaPrésentation de l’éditeur : Cuba, fin des années 1950. Si la région d’Oriente est la plus pauvre du pays, c’est néanmoins un paradis pour un petit nombre d’exilés américains qui, aveugles à la misère alentour, y règnent en maîtres absolus. C’est le cas de la famille Sites, dont la société exploite de vastes étendues de canne à sucre. Peu préoccupés par la guérilla contre le gouvernement de Batista que mènent dans les montagnes les deux fils d’un riche propriétaire terrien, Fidel et Raúl Castro, les Sites sentent cependant souffler le vent de l’histoire le jour où leur fils Del rejoint les rebelles. Ils sont cependant encore loin de réaliser que c’est à la fin de leur monde, et de leur mode de vie privilégié, qu’ils sont en train d’assister.

Mon avis : J’ai été interpellée par ce titre parce que l’action se situe à Cuba, pays que je connais très mal et que je trouvais intéressant de côtoyer les frères Castro dans leur jeunesse.

L’histoire est en grande partie contée du point de vue d’une famille américaine, les Sites, ce qui offre un point de vue intéressant quant à la façon dont les ressources du pays était exploitées à cette époque. Cependant, je trouve qu’on ne ressent pas assez ce qui se passe au niveau du gouvernement puisque cette famille, à l’exception de Del, subit ces changements mais n’en est pas actrice. Leur destin ne manque pas d’intérêt mais j’aurais aimé être un peu plus au cœur de l’action révolutionnaire que par le biais des personnages de Rachel K., danseuse dans un club de La Havane et de Maurel, un français venu se réfugier à Cuba après avoir servi en Allemagne sous le régime nazi.

Un roman que j’ai lu sans déplaisir car les personnages sont intéressants mais qui n’a pas répondu à toutes mes attentes d’un point de vue historique.

Le cherche midi, octobre 2012

Publicités
  1. Pas tentée sur cette lecture… et ta conclusion me convient.

  2. Ah dommage… J’aimerais bien visiter Cuba mais je ne suis pas trop tentée par sa littérature…

    • Il s’agit ici de littérature américaine ; je ne crois pas avoir déjà lu d’auteurs cubains ceci dit.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :